EN DIRECT 2558 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Mini PC sac à dos ZOTAC VR GO 2.0

Article
Comme une carapace de tortue pour le gaming
Rédigé par
Publié le 18 Janvier 2019
Page: 4/7

L’ordinateur démarre vite, mais fait du bruit, surtout en charge. Ça souffle pas mal. L’installation de la VR se fait sans encombre, hormis petit détail prêt, le processeur n’a pas l’air d’être compatible avec le HTC Vive. Ceci étant dit, nous avons quand même installé le tout et tout semble fonctionner à merveille. Seuls les temps de chargement peuvent être longs comparés à notre PC de référence. Pour le reste, c’est fluide en jeu VR. Le sac nous permet de nous affranchir de quelques câbles du Vive, mais aussi de tout attachement à un PC fixe.

Finalement, c’est assez agréable de ne pas avoir à penser aux câbles. Seul les flexions extensions sont un peu plus difficile du au poids sur le dos, un peu de sport ne fait pas de mal. Notre expérience s’arrête au bout d’une heure et demi de jeu, la batterie ne tiendra pas plus et c’est dommage, car l’immersion est là… Mais, oui il y a un mais, les batteries se changent à chaud, on recharge les deux batteries et on re-teste : avec une seule batterie le PC démarre, à la décharge de la première batterie, le PC sonne et on peut donc changer et ce sans éteindre le PC. Finalement, une petite pause de deux minutes maxi pour jouer sur une durée illimitée : un gros bon point. Enfin avec un ordinateur en charge sur le dos : on a chaud, très chaud, et si nous l’avons testé en hiver et qu’enlever un pull suffira, nous nous posons tout de même la question en été : la sueur sera de mise…

Petit interlude LED. Forcément, qui dit produit récent dit... RGB ! Et il y en a, quelques bandes çà et là et le logo sera RGB. Gérable via le logiciel de ZOTAC. Les effets sont peu nombreux. Aussi le logo Power et l’indication du niveau de batterie seront éclairés, mais cette fois-ci en blanc uniquement, juste blanc, pas de RGB pour cette partie-là.

Partagez :