EN DIRECT 1399 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris CORSAIR M65 RGB Elite

Article
Rédigé par
Publié le 26 Février 2019
Page: 2/5

Une fois sortie de sa protection de plastique, c’est d’ailleurs la seule qui bénéficie de ce traitement, la M65 présente des matériaux qui renforcent l’aspect haut de gamme. En effet, nous l’avons dit en introduction, elle fait appel à l’aluminium pour ce qui est du squelette. Les trois parties de plastique jouent la carte du revêtement : soft touch pour la partie centrale, rêche et granuleux pour les deux parties latérales. La finition est d’un très bon niveau, seul l’ébavurage de la plaque châssis sur l’arrière marque un peu le pas. C’est d’ailleurs un peu étonnant puisque, sur l’avant, il est parfait. Au final, nous sommes face à une souris très bien finie qui présente bien et est assez luxueuse.

La partie arrière de la souris est tout en découpe. En effet, la coque plastique se resserre et surmonte le châssis en U en aluminium. La coque n’apporte donc pas de courbure particulièrement notable, en revanche, le logo est placé au centre, il est évidemment translucide. Les clics, plutôt plats, intègrent la partie centrale, l’espace entre iceux est comblé par les deux boutons de changement de DPI/profils ainsi que la molette. Elle opte pour le même look suspendu, elle n’est maintenue que par l’axe. La bande de caoutchouc noir recouvre le plexi translucide de celle-ci. La partie latérale gauche est très légèrement incurvée sur la longueur. Celle de droite forme une plateforme sur le bas, elle accueille deux boutons le long de l’arête mais aussi et surtout un gros bouton carré rouge badgé d’une cible, le bouton snip. Etant donné que la plaque droite ne court pas jusque sur l’avant de la souris, elle découvre l’aluminium. Ce dernier est percé de trois évents. Sur l’avant, justement, la plaque en alu forme un M, le câble part sous le clic gauche. Sous la souris, nous faisons à l’intégralité du châssis, il porte cinq patins de petite taille. Trois vis permettent de fixer les masselottes. Le capteur est placé au centre. Enfin le câble de connexion est gainé.

Du côté de la technique, la M65 Elite embarque un capteur optique…Au hasard, il s’agit d’un Pixart 3391. Comme toujours, il s’agit d’une évolution du 3310, celui-ci n’annonce pas moins de 18000 DPI. Nous retrouvons donc les caractéristiques classiques : 50 G d’accélération et 250 ips. La M65 RGB Elite n’accueille qu’un seul profil à bord. Le polling rate s’établit à 1000 Hz. Les 8 boutons sont programmables en passant par iCUE et les clics disposent de switches Omron 50 millions. Le rétroéclairage RGB de la souris dispose de deux zones pour s’exprimer. Enfin elle est annoncée à 97 grammes, vérifiée à 116 grammes et 106 grammes sans les masselottes pour les dimensions suivantes : 117 X 77 X 39 mm.

Partagez :