EN DIRECT 975 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test écouteurs 1MORE Dual Driver BT ANC

Article
Rédigé par
Publié le 26 Juin 2019
Page: 3/4

Comme toujours avant d’aborder la question du son, nous allons rapidement évoquer celle du confort. Nous avons une furieuse tendance à résumer le confort d’un intra à une phrase : accepter l’idée d’avoir un truc dans l’oreille. Cela dit, 1More tente indéniablement de faire les choses de la bonne manière. En effet, dans le bundle, une partie des embouts proposés n’est autre que ce que la marque nomme des Ear Secure. Un habillage de silicone qui vient recouvrir le corps de l’écouteur pour à la fois « sécuriser » une insertion maladroite mais aussi et surtout adoucir le contact avec le pavillon et la conque. Par conséquent, le confort est bien plus appréciable qu’il ne l’a jamais été. Il suffit d’aller regarder l’histoire des intra pour s’apercevoir que le temps du plastique rigide et de l’absence de toute recherche un tant soit peu ergonomique est révolu. En effet, ici, le canon dispose de 45° d’angle et suit donc le conduit. Le Dual Driver est prévu avant tout pour une utilisation nomade plutôt « urbaine ». Nous l’opposons en cela à l’utilisation sportive. Dans ce cas, c’est possible mais ce ne sera pas parfait, le tour de cou ayant une tendance à sauter à chaque foulée. Il sera plutôt à réserver aux transports, au calme du bureau ou de la bibliothèque…les transports bruyants si possible, mais nous allons y revenir.

Dès les premières écoutes, le 1More est franchement plaisant. L’équilibre n’est pas des plus neutres, en raison de la présence d’une belle ligne basse. Mais au final, l’écoute est plaisante. Ce qui nous permet de suite d’aborder un aspect que vous aurez l’occasion de croiser dans un test ultérieur. En effet, avec 1More, il y a une réelle différence entre le Dual Dynamic et le Dual Driver. Cela dit, ce n’est pas l’objet de notre test d’aujourd’hui. Il est question ici des Dual Driver et force est de constater que cette option ne fonctionne pas trop mal, c’est le moins que l’on puisse dire. En rentrant un peu dans le détail, voilà ce que nous pouvons en dire. Sur le plan de la précision, nous sommes plutôt face à un rendu convaincant. Certes, face au Quad ou au Triple Driver, cette dernière est moins impressionnante, même si elle reste clairement d’un très bon niveau. La ligne des basses est suffisamment précise et profonde pour être de bonne qualité. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir sur ce plan. Tout juste pourrions-nous lui reprocher moins de subtilité et de rondeur que nous n’en avons avec le Quad, ce dernier étant bien plus puissant et fin à ce niveau. Du côté des médiums, l’ANC laisse suffisamment d’espace pour que l’ensemble fonctionne bien. Comme souvent, c’est du côté des voix que cela se joue. Force est de constater que le rendu est précis, agréable et fin. Ajoutons à cela que de manière générale, l’équilibre médiums hauts/médiums bas est appréciable. Le casque ne met aucun en avant plus que l’autre. Les médiums bas apportent une nuance suffisante sur la partie basse pour que nous puissions apprécier le travail, sans pour autant, nous l’avons dit rivaliser avec un Quad, loin de là. Les hauts apportent la partie nécessaire à ce que les aigus paraissent amples. Puisque nous abordons la partie des aigus, nous pouvons de suite dire qu’ils ne souffrent en rien du reste de la restitution. Ils parviennent assez nettement à sortir du spectre, tout en restant assez doux. Sans être parfaitement cristallin, il n’en reste pas moins qu’ils sont vivants, sans attaque excessive, même s’ils sont assez francs. Peut-être aurions-pu avoir un peu moins de vivacité et plus de tenue, histoire de gagner un peu en finesse. Cela dit, l’ensemble est assez équilibré. Vous aurez un casque à la bonne tenue musicale. En ce qui concerne la saturation, pas de souci, vous trouverez de quoi vous refaire les tympans en toute quiétude. La largeur de scène est de très bonne qualité. Le casque ne donne pas du tout l’impression d’être engoncé dans un espace réduit. Au final, nous avons là un casque doté d’une très bonne qualité audio. Il nous reste à parler d’un aspect important du casque : son système de réduction actif de bruit sur deux niveaux et le Voice Enhanced.

Premier point, il n’influe que peu sur la qualité de son. Il réduit très légèrement – il faut réellement tendre l’oreille pour s’en rendre compte – l’amplitude du spectre. Deuxième point, indéniablement, la mise en route du système n’apporte pas l’aspect bourdonnant que nous avons pu trouver parfois sur certains autres casques. Nous aurions donc tendance à conseiller de l’utiliser dès qu’une écoute se réalise en extérieur. Troisième point, il fonctionne particulièrement bien et parvient à conséquemment abaisser les nuisances extérieures. Pour l’avoir testé en pleine rue passant, le système est suffisamment efficace pour que, d’une part, les autos ne s’entendent quasiment plus et que, d’autre part, le grondement du TGV sur un ligne pleine vitesse – du côté de Poitiers – soit franchement amoindri. Et très honnêtement, le TGV pleine balle, ça résonne assez méchamment. Il fonctionne bien sur le niveau 1 et encore un peu mieux sur le niveau 2 mais il descendra plus vite la batterie. Il est assez efficace pour que nous puissions vous conseiller d’être réellement prudents en cas d’utilisation dans la rue, il n’est pas rare de ne pas avoir perçu une voiture déboulée. Ajoutons qu’il rend un bon service dans le brouhaha des transports en commun, comme le train, en offrant une belle isolation (nous n’avons pas eu l’occasion de prendre l’avion, mais vu le comportement en train, il est fort à parier qu’en avion, la réduction aurait été très appréciable). Bref, l’efficacité est indéniablement au rendez-vous. En ce qui concerne le Voice Enhanced, nous sommes un peu plus circonspects. Il semble laisser entrer les informations sonores importantes, vocales pour le coup, mais laisser dans le même temps le système de réduction actif de bruit contrer l’environnement. Honnêtement, nous n’avons pas réellement perçu de différence avec ou sans. L’ANC continue quelque soit le cas à faire un excellent travail. Au niveau de la voix, il n’y a rien à déplorer. Le son est clair et les conversations sont aisées et propres. La voix de votre interlocuteur est particulièrement nette. En tous les cas, testé sur du P10 et du P20 Pro, c’est un régal que de converser et d’écouter de la musique. Si ce n’est que le Dual Driver ANC tend à favoriser l’absence de relations sociales, tant il est facile de s’isoler. Mais ça, c’est un autre débat. Dernier point : l’autonomie annoncée est présente. 1More indique une durée de batterie de 7h, c’est le cas, nous les avons même dépassées un petit peu, à volume faible – de pas grand-chose, 7 minutes et quelques secondes. C’est en effet l’une des plus-values extrêmement intéressantes du casque. Avec l’ANC qui dispense une excellente isolation, il n’est pas nécessaire de pousser le volume. Indéniablement, un casque plaisant. Parce qu’à la Ferme, nous sommes exigeants, nous lui reprocherons deux petites choses : une voix d’information que nous avions déjà remarqué avec le Triple Driver BT. Elle manque de discrétion. Et le fait qu’activer/désactiver l’ANC coupe la musique quelques secondes. Mais en soi, ce n’est tout de même pas bien méchant.

Partagez :