EN DIRECT 2948 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test watercooling AIO Arctic Liquid Freezer II 240

Article
Rédigé par
Publié le 11 October 2019
Page: 2/5

Au déballage, et c'est une très bonne surprise, le Liquid Freezer II 240 est un vrai kit AIO, dans le sens où les ventilateurs sont déjà installés. On gagne quelques minutes pour l'installation, mais ce n'est pas tout... En effet, Arctic a eu l'excellente idée de mettre en place un système de gestion des câbles simplifiés, un peu comme chez Fractal Design.

Les deux ventilateurs sont reliés entre eux et se terminent sur un unique câble qui rentre dans un embout pour rejoindrele waterblock via la gaine. Et sur le waterblock, nous n'avons qu'un seul câble PWM à brancher à la carte mère. Simple, efficace, parfait. Sauf, éventuellement, en cas de changement d'un ventilateur puisqu'il faudra tout remettre proprement ensuite.

En aluminium, le radiateur a la particularité d'être en 387mm d'épaisseur, chose assez rare sur du 240mm en AIO. Une épaisseur importante qui va à merveille avec les ventilateurs P, conçus pour une grande pression statique.

Le design se montre simple et agréable, avec un logo Arctic sur le côté qui donne un petit côté haut de gamme. C'est basique, mais ça change des radiateurs identiques sur de nombreux autres kits. Et avec son design plutôt de type parpaing, il ne passe pas inaperçu. Sa finition est bonne et il n'y a rien à redire sur les ailettes. En revanche, nous ne sommes pas convaincus par le rendu offert avec les deux embouts très près du centre.

Les tuyaux sont d'un diamètre externe important, à l'image du radiateur : 12.4mm. En revanche, pas d'excitation, il s'agit d'un diamètre 6mm en interne. La gaine n'est pas très agréable au toucher, assez éloigné d'une gaine textile, mais le bi-ton fonctionne à merveille. Un peu plus que les embouts chromés en noir peut-être.

Le waterblock profite d'un design que nous jugerons futuriste. Ce n'est pas moche, de notre point de vue, mais ce n'est pas l'extase non plus. Cela dit, une fois installé, nous ne devrions pas regarder à travers la vitre du boitier toutes les cinq minutes, si vitre il y a. Le plus important est que la finition est propre, avec une jolie bvase en cuivre et un top en plastique qui semble très solide. Un ventilateur de 40mm est présent sur le côté et viendra donner un peu d'air aux VRM. Avec une vitesse de rotation @3000rpm, nous sommes curieux de savoir si sa présence est utile.

Les vrais ventilateurs sont les P, ici en 120mm, installés sur le radiateurs. Avec une plage PWM allant de 200rpm à 1800rpm, ils peuvent permettre un réel silence. A plein régime, ils sont donnés pour 56.3CFM en débit d'air et une pression statique de 2.2mmAq. Nous les aimons déjà...

Visuellement, le Liquid Freezer II sait se démarquer de la concurrence. La finition est bonne, les éléments semblent de qualité et il invite à l'installation.

Partagez :





Concours