EN DIRECT 3653 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier FSP CMT-350 : RGB et verre trempé

Article
Pour 80 euros, comme les autres
Rédigé par
Publié le 17 Février 2020
Page: 3/6


Pour l'ouverture du boitier, il faut retirer 4 vis à main sur chacun des panneaux.

Une fois les panneaux démontés, on découvre un châssis qui est dans l'air du temps et tourné vers le watercooling avec un large espace de travail au niveau du plateau de la carte mère. On a un accès backplate, des passages dans le haut pour les câbles, des passages au centre, un PCB de gestion RGB, un cache alimentation avec une grille d'aération et des passages, des brackets SSD et des paniers HDD dans une cage.

A l'avant, nous avons la grille pour les ventilateurs dans un premier lieu. Grille compatible 3 x 120 ou 2 x 140 mm et qui est équipée de deux ventilateurs de 120 mm. On a aussi la place pour un radiateur de 280 ou 360 mm. Toutefois, pour le 360 mm il faudra reculer la cage HDD. Sachez aussi que le Push/Pull ne sera pas possible. Pour le cache alimentation, ce dernier est aéré, il propose des passages et aussi deux brackets SSD 2.5 pouces amovibles.

A gauche, on a : un ventilateur de 120 mm RGB, 7 slots d'extension ajourés au montage par vis depuis l'extérieur du boitier et l'emplacement de l'alimentation sous le cache. On termine dans la partie haute avec la grille en 2 x 120/140 mm compatible radiateur de watercooling en 240 mm maximum.

Pour le montage, nous avons intégré les éléments suivants :

  • Processeur: Intel 9700K
  • Ventirad: be quiet! Dark Rock 3
  • Carte mère: ASUS Z390
  • Mémoire: 2 x 8 Go GSkill Neo
  • Carte graphique: RTX 2070 ARMOR MSI
  • Alimentation: Silent Pro Hybrid 850 watts
  • 1 Disque dur de 320 Go + 1 SSD
Partagez :
Marque : FSP