EN DIRECT 1917 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier Phanteks Eclipse P300A : A comme Airflow

Article
Manque quand même un ventilateur
Rédigé par
Publié le 15 Avril 2020
Page: 4/6


La première chose à installer est l'alimentation. Elle prend place dans le bas et est maintenue par 4 vis par derrière. Elle reposera sur des platines qui sont recouvertes de mousse. Elle s'alimentera en air frais via le bas du boitier. Il faudra juste la glisser par l'arrière du plateau de la carte mère en raison de la présence du cache de l'alimentation. Attention, avec la cage HDD on est limité à 197 mm. Concernant la carte mère, les plots de la carte mère sont déjà en place, ce qui facilite encore plus le montage. Au niveau de hauteur disponible pour le ventirad CPU, nous avons le droit à 160 mm.

Pour la partie stockage, nous avons des classiques paniers pour les HDD et des brackets pour les SSD. Du coté des HDD on enfile juste les HDD dans les paniers. Ces derniers sont équipés de tiges montées sur silentblocs. Pour les SSD 4 vis sont nécessaires. Il faudra auparavant retirer la face avant pour libérer les paniers et recharger la cage en passant bien les câbles au préalable.

Concernant la carte graphique maintenant, nous avons une fixation classique avec des vis à main. Coté longueur disponible, nous avons le droit à 330 mm.

Malgré le fait que le châssis soit très compact, l'installation des composants, mais aussi l'organisation interne est excellente, comme dans le P300.

Partagez :
Marque : Phanteks