EN DIRECT 790 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Mini PC CORSAIR ONE a100 (Ryzen 9 3950X inside)

Article
Publié le 16 Juin 2020
Page: 2/9

Le premier ONE était beau. Le second est tout aussi beau. Et pour le troisième, il en va de même ; nous sommes complètement sous le charme de cette machine au format Mini-ITX qui mise sur la hauteur. L'empreinte au sol est relativement faible alors même que la puissance proposée est démente. Et le tout sert le système de refroidissement pensé par CORSAIR, mais nous reviendrons dessus plus tard.

A l'avant, il n'y a pas grand chose à dire. On trouve le bouton Powxer tout en haut, et à l'opposé nous avons une partie de la connectique avec deux ports USB 3.1, une sortie HDMI et une prise audio sous forme de combo. La présence de la sortie HDMI montre que CORSAIR cible toujours, notamment, le petit monde de la réalité virtuelle, mais il manque un port USB Type-C.

A l'arrière, les choses sont bien plus complètes : le bouton d'éjection du capot en haut, puis la connectique de la carte mère, et enfin celle de la carte graphique avec l'alimentation à côté. Petite nouveauté par rapport aux deux ONE passés avant, une petite étiquette qui indique que le ventilateur supérieur peut ne pas tourner. CORSAIR nous étonne fortement en proposant un mode semi passif, et nous sommes encore plus sous le charme alors même que le PC n'est, à ce stade, pas encore allumé.

La carte mère, une ASUS ROG Strix X570-I GAMING, offre une connectique monstre : quatre ports USB 3.1, quatre ports USB 3.2 dont un en Type-C, un port Ethernet en base 1000, trois prises jack pour le son et les prises pour les antennes WiFi.

La carte graphique est moins généreuse avec trois DisplayPort. Moins généreuse, ou peut-être juste moins polyvalente sans sortie HDMi ? A chacun de se faire son avis.

Le haut du boitier n'a rien d'excitant à montrer si ce n'est l'énorme grille qui cache le ventilateur. Dessous, on retrouve un très grand pied en caoutchouc. Les deux panneaux latéraux conservent le motif à base de triangles pour laisser passer l'air. Le rendu est toujours aussi sympathique et différent de ce que propose la concurrence.

Enfin, la plus grande différence par rapport aux deux autres ONE testés se trouve en façade : l'éclairage est désormais adressable ! Inutile ? Pas forcément, on peut perdre son temps à regarder des diodes changer de couleur, d'autant plus que la transition est bluffante. Alors qu'il n'y a que quatre diodes par barre, la fluidité est exemplaire.

Un ONE est un ONE, et cet a100 respire autant la solidité que les autres. La finition est exemplaire et on ne regrette qu'une chose : les traces de doigts.

Partagez :
Marque : Corsair