EN DIRECT 2213 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris Mountain Makalu 67 : légère et bien finie

Article
Publié le 16 October 2020
Page: 2/5


Tout d'abord, pourquoi Makalu 67? Le mont Makalu se tient à côté du mont Everest, nom du clavier proposé par la même marque, et est le cinquième plus haut sommet du monde ; la marque, Moutain, reste donc fidèle à son imagerie. Le 67 n'est en revanche lui pas une référence à nos amis du Bas-Rhin mais correspond au poids de cette dernière, 67 grammes.

C’est donc une souris légère que nous avons ici, et ce principalement grâce au corps de celle-ci qui est perforé, en format cage thoracique ; ce choix, en plus d'alléger l'ensemble, offre une ventilation à la main ce qui a pour effet de limiter la transpiration lors de longues sessions toute en gardant une rigidité parfaite. Pourtant malgré son poids réduit, la souris offre un gabarit classique de 127 x 70.2 x 42.2 mm donc adaptée à une prise en main claw ou palm. Sa forme, légèrement inclinée, en fait un modèle droitier, Mountain ne propose pas à ce jour de modèle gaucher.

Sur le haut de celle-ci, nous trouvons un bouton central qui sert à passer d’un réglage DPI à l'autre, réglable via le soft, et au-dessus de ce dernier nous trouvons l’indicateur de profil ppi représenté par 4 petites diodes blanches sous un espace vernis brillant d’effet très réussi. S'en suit la molette crantée, dont le caoutchouc accroche bien sous le doigt. Tout cet ensemble est cerclé par un anneau RGB, contrôlable depuis le soft, qui s'intègre discrètement et joliment à la souris ; c'est en revanche la seule zone RGB de toute la souris, mais elle a l’avantage de par sa position de rester visible même en utilisation.

Sur le côté gauche de la souris se trouvent deux boutons programmables en plastique chromé, et si ces derniers sont bien placés et ont une sensibilité idéale, le choix de plastique plutôt que de boutons en métal qui auraient ajoutés un poids négligeable est très surprenant et regrettable sur un produit qui se veut haut de gamme. Enfin, nous trouvons le câble de cette dernière ; avec un généreux 1.80 m nous ne serons pas gênés dans le mouvement, de plus un travail tout particulier a été apporté à ce dernier qui est d’une souplesse et d’une légèreté assez déconcertante.

Pour l'aspect technique, le clic est assuré par des switches Omron 50 millions clics, parmi les plus durables du moment, et est surtout équipée du nouveau capteur PAW3370 qui se distingue par sa capacité jusqu'à 19000 dpi, sur un lift off à 1~2 mm, et un taux d’erreur divisé par deux quant à ses prédécesseurs, le tout sous un polling rate de 1000 Hz, qui fait norme actuellement ; si on commence à en voir entre 2000 et 4000 Hz, et entendre parler de 8000, ce taux se révèle amplement suffisant même pour les plus exigeants. La consommation, en forte baisse (1.5 mA vs 21 mA pour le PMW3389) se révélera sûrement utile à l'avenir pour les modèles sans fil.

Partagez :
Marque : Mountain