EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test clavier mécanique HyperX Alloy Origins, des switches maison convaincants !

Article
Rédigé par
Publié le 21 Décembre 2020
Page: 2/5


La première impression avec le clavier est bonne, du moins visuellement parlant. On a là un clavier très sobre, aux lignes épurées et aux abordures soigneusement arrondies. De simples logos HX ou HyperX sont visibles sur la barre espace et en haut du pavé numérique, auquel on ne retrouvera pas de diodes en guise de témoins d’activités mais un éclairage de type LCD, ma foi plutôt propre et agréable à l’œil.

La structure en acier est très qualitative dans ses finitions, nappée par ailleurs d’une robe noir mat très homogène. À l’arrière du clavier, on retrouve le port USB Type-C placé sur la droite, chose que l’on préfère ici à la rédaction car plus pratique et plus esthétique selon nous. Sous le clavier, on retrouve deux patins en plastique épais élévateurs qui s’ajustent sur deux niveaux. Leurs extrémités sont nappées d’une matière caoutchouteuse pour l’adhérence.

Les keycaps proposent un lettrage plutôt large et propre, placé sur le haut des touches afin d’emmagasiner au mieux l’éclairage RGB produit par les diodes placées directement dans la partie supérieure des switches. Ces diodes sont disposées en dehors du housing des switches et sont d’ailleurs dotées d’un bulbe semi-opaque pour une diffusion plus douce et plus homogène, ce qui permet aux secondes légendes touches de ne pas se sentir trop en reste sur la distribution de l’éclairage, en plus d’être visuellement plus doux à l’œil. Quitte à faire soi-même ses propres switches, autant procéder ainsi.

Les switches sont directement exposés, c’est-à-dire que la case ne remonte pas sur ces derniers, l’une des conséquences de ce design sera une fuite de lumière plus conséquente sur les côtés des switches. Les keycaps proposent le très banal profil de touches dit OEM et sont en ABS d’une épaisseur de presque 1mm. Le lettrage est gravé au laser et, ajouté à l’ABS, une certaine usure des touches se fera ressentir plus vite que s’il s’agissait d’une autre méthode comme la double injection. Les switches de ce clavier de test sont les HyperX Red et sont ornés de rouge. Le constructeur propose également des HyperX Aqua (tactiles et légers come le MX Brown) et des HyperX Blue (clicky comme le MX Blue). Enfin, les stabilisateurs utilisés reprennent la même conception que les modèles de chez Cherry.

Partagez :
Marque : HyperX