Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 645 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Razer Blackwidow Ultimate : quand c’est Ultimate, c’est le fin du fin ?

Article
Rédigé par Glork
Publié le 09 Mai 2011
Page: 1/5

Nous avons eu en test il y a peu, et surtout en exclusivité, le Blackwidow de Razer. C’était une bien bonne chose tant pour nous que pour vous, lecteurs. Cependant, en professionnels du test que nous sommes, nous avons considérés qu’il nous manquait quelque chose d’ultime en ce qui concerne le Blackwidow. Du coup, dans une logique d’association libre d’idée, ultime devient Ultimate. Et ça tombe bien, Razer a décliné le Blackwidow en deux versions, la version classique que nous avions donc eu entre les mains, et une version sport GTI TurboD Hdi 16V jantes de 22, le Blackwidow Ultimate. Il était donc naturel de le quémander à notre contact secret chez Razer. Contact que nous remercions au passage de sa patience. Et vous lecteurs, ne nous faites pas remarquer, s’il vous plaît, que cette introduction était laborieuse. Nous voudrions bien vous y voir, vous, à tester du superbe matériel ultra performant et hors de prix, tout simplement génialissime, alors qu’il fait un magnifique soleil dehors.

Nom : Blackwidow
Fabricant : Razer


Razer, ah, Razer, nous ne leur faisons en général pas de cadeau, mais il faut leur reconnaître une chose. Quel soin prennent-ils dans la présentation du matériel ! Le Blackwidow Ultimate ne déroge pas à la règle et est particulièrement mis en valeur. Ainsi, sur le carton, avec la photo grandeur nature du clavier, nous avons droit à un petit trou pour y mettre les doigts. Cela permet d’affiner la sensation du futur propriétaire. Nous trouvons aussi bien entendu au dos un rapide résumé des principales caractéristiques du clavier, à savoir la présence de switches mécaniques, les macros, le câble, les USB…que nous détaillerons un peu ci après.

Gros est le bundle Razer, comme d’habitude, et bien présenté il est. En effet, dans une pochette noir mat en carton, siglé des traditionnels serpents qui font très peur et qui piquent très fort, nous découvrons un guide de démarrage rapide, un guide plus complet, un catalogue des produits Razer, mais aussi les autocollants pour le capot de l’auto. Reste que nous ne pouvons plus en mettre, il y en a déjà bien assez de Razer. Il y a aussi la traditionnelle félicitation adressée au nouveau propriétaire qui entre dans la grande famille des amateurs de serpents.





Les nouveautés