EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Agos, le premier boitier de Raijintek


Souviens-toi l'été dernier, Raijintek présentait brièvement son premier boitier. Celui-ci semble désormais prêt à envahir le marché, une fiche étant désormais en ligne sur le site de la marque.

Au format ATX, il mesure 200 x 460 x 490mm pour 5.9kg seulement. Il faut dire qu'avec une façade en plastique et un châssis en acier de 0.55mm seulement, il n'y a pas grand chose de lourd. Forcément se pose la question de la solidité de l'ensemble.

boitier raijintek agos


A l'extérieur se trouvent trois baies 5.25" en façade, avec la connectique sur le côté droit. Celle-ci est constitué d'un port USB 2.0, d'un port USB 3.0 et du son.
Le haut du boitier comprend une large ouverture de nid d'abeille qui sera capable de recevoir deux ventilateurs de 120mm.

A l'intérieur, le châssis est moderne et complet. Passages pour les câbles avec des protections, alimentation filtrée dans le bas, accès backplate CPU, sept équerres PCI sans outil, deux cages avec un total de six paniers compatibles 3.5" et 2.5" et la possibilité d'enlever la cage du haut pour laisser 410mm aux cartes filles, il ne semble rien manquer.

boitier raijintek agos


Pour la ventilation, on trouve de base un ventilateur de 120mm à l'arrière et un autre à l'avant, avec la possibilité d'en ajouter un deuxième. Il sera possible de placer un 120mm dans le bas et deux 120 ou 140mm sur le côté.
Le radiateur CPU est limité à 160mm, ce qui devrait permettre l'installation d'un Ereboss. Mais surtout, par rapport à la largeur du boitier, on peut supposer qu'il y a beaucoup d'espace derrière le plateau de la carte mère.

Annoncé à 60€ l'année dernière, à voir le tarif final.

source : Cowcotland
Marque : Raijintek
Partagez :
Posté le par


6 commentaires
Vous devez être membre pour poster des commentaires.
Identification
Surnom/Pseudo :
Mot de Passe :
Top 100 dernières actualités des fermiers