AMD dépose un brevet pour une architecture GPU chiplet - Cartes graphiques
EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

AMD dépose un brevet pour une architecture GPU chiplet

Alors que les derniers GPU NVIDIA et AMD se font attendre par les consommateurs, les rouges ont déposé le 31 décembre dernier un brevet très intéressant qui définit dans les grandes lignes ce que pourrait être un GPU dans le futur. Et AMD fait simple en déclinant sa recette Zen à la sauce Radeon grâce à une architecture chiplet.

Pour rappel, un chiplet se veut plus simple qu'un MCM puisqu'il est possible de mélanger des éléments basiques avec différentes finesses de gravure, tout en limitant la latence. Un bon moyen de réduire les coûts, puisque les wafers sont actuellement très onéreux ; il est moins cher de produire deux puces de x mm² plutôt qu'une puce de 2x mm², et la possibilité de modifier la finesse de gravure selon les éléments permet, par exemple, de rester sur du 14 nm, abordable et bien maîtrisé, selon les éléments.

AMD

Dans le brevet, mis en avant sur Twitter par La Frite David, on découvre une architecture totalement nouvelle qui se veut dépendante du processeur. Via une connexion crosslink, le premier GPU serait en communication avec le processeur, tandis que les GPU suivant seraient en lien avec le premier.

Concernant le cache LLC, AMD propose un cache unifié : chaque GPU aurait son propre cache, comme sur un GPU actuel, mais celui-ci serait lié aux autres.

Bien entendu, rien ne dit que des GPU construits de cette manière arriveront prochainement, mais on ne peut s'empêcher de croire qu'une révolution arrivera prochainement afin de réduire les coûts toujours plus élevés. Reste à savoir quand.

source : Videocardz

Partagez :
Posté le par  - 13699 lectures 14 commentaires


14 commentaires
Vous devez être membre pour poster des commentaires.
Identification
Surnom/Pseudo :
Mot de Passe :
Top 100 dernières actualités des fermiers