EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Le minitel revient avec Minimit


Olivier Mével, fondateur de la maison d'édition d'objets technologiques multiplié, Cécile Adam et Pascale Moise redonnent vie au Minitel. Ils ont développé MiniMit, un dispositif qui se branche au dos du Minitel et permet de le connecter en WiFi à l’Internet. Et là, l'écran Télétel 3615 s'affiche sans avoir besoin de faire Connexion/Fin. Le mini-Minitel contiendra ainsi une dizaine d’anciens services, de l’annuaire à 3615 ULLA. Ils ont ainsi redéveloppé avec une équipe de passionnés différents services disponibles dans les années 80… et ce n’est pas tout. Pour redonner vie à son minitel, il suffit de se rendre sur Ulule et de commander son MiniMit à 75€. On peut le réserver ici.



MINITEL

COMMENT ÇA MARCHE ?

Le MiniMit est un boîtier contenant une carte électronique et un connecteur permettant de le brancher sur ce qu'on appelle le port DIN d'un Minitel. Il s'agit d'une prise située à l'arrière du Minitel utilisée par exemple pour brancher une imprimante (oui, oui, il y avait des imprimantes pour Minitel).

La carte électronique contient un microcontrôleur Wifi (ESP32) qui permet de se connecter à Internet pour récupérer des informations (les actualités de 1982 par exemple).

Il permet ainsi de créer une passerelle entre les anciennes nouvelles technologies et les nouvelles pas encore anciennes.

Il suffit donc de se procurer un vrai vieux Minitel (dans la cave ou sur leboncoin par exemple) puis de brancher le Minimit sur la prise DIN et c'est tout.

C'est simple !

LES 3615 DU MINIMIT

Mais surprise, ces services ne seront pas facturés 12 centimes à la connexion puis 37 centimes la minute. En revanche, vous une facture mensuelle sera consultable pour voir à quoi on a échappé (et combien on a économisé).

Faire revivre le Minitel n'est pas si simple ! En effet, les archives de cette période faste de la technologie française ont quasiment disparu. Heureusement, il y a encore des passionnés pour entretenir la flamme : comme Christian Quest, toute la communautés autour du Musée du Minitel ou le groupe Facebook 30/6/15 OULA ! ou encore le collectif PAMAL (et bien d'autres).

C'est en se basant sur les travaux de cette communauté que Cécile Adam et Pascale Moise, deux pionnières du Minitel, ont pu reconstituer et redévelopper les premiers services du MiniMit.

Avec Olivier Mével, ils ne comptent pas s'arrêter là. Avec l’aide de toute la communauté, MiniMit pourrait être le point de départ d'une grande opération de reconstitution du patrimoine numérique français ! [...] CONFIGURER SON MINIMIT

La première fois, la toute première fois, on doit connecter son Minitel à son réseau Wifi. Tous les caractères sont disponibles sur le clavier du Minitel mais certains sont plus difficiles que d'autres à atteindre.

C'est aussi sur cet écran que l’on va choisir un Pseudo qui servira pour les différents jeux et concours et surtout on saura combien on (ou les parents) aurait dû payer pour l'utilisation inconsidérée de ce joyaux technologique.

LE GRENELLE DU TELETEL

Il s'est avéré difficile de retrouver les archives des services de l'époque et les services qui ont été re-développés l'ont souvent été grâce à des vidéos trouvées sur à l'INA ou YouTube ou retrouvées de mémoire de pionnières.

Mais ils vont en ajouter !

C'est pourquoi lorsque la campagne sera terminée, ils organiseront le Grenelle du Télétel.

Un sondage et un appel aux bonnes volontés seront donc lancés lors d'un grand événement (digne du concert de Jean-Michel Jarre) pour engager un projet de sauvegarde du patrimoine numérique Français (rien que ça).

OBSOLESCENCE DÉPROGRAMMÉE

C'est bien gentil de vouloir sauver le Minitel mais il ne faudrait pas non plus que le MiniMit cesse aussi un jour de fonctionner faute d'avoir pu adapter son pas à celle de la longue marche vers le Progrès (rappelez-vous, on est en 1982).

Olivier Mével sait de quoi il parle, il est le co-créateur du Nabaztag, premier objet connecté à Internet et premier objet décédé après la fermeture des serveurs, mais qui est désormais en vie grâce au kit TagTagTag.

Ils ont prévu 2 choses :

D'une part, l'ensemble des développements sont en Open Source. C'est-à-dire que le schéma et les fichiers de fabrication ainsi que le code-source des logiciels (firmware et scripts serveur) seront disponibles sur GitHub.

D'autre part, ils utilisent des technologies très courantes dans le monde des makers et des développeurs : l'ESP32 se programme via l'environnement Arduino et les scripts qui s'exécutent sur le serveur sont des scripts (simples) PHP.

Cela assure que tout le monde pourra s'il en a envie ou le temps prendre le contrôle de son MiniMit ou qu'une communauté de passionnés pourra continuer à le faire vivre.

Bon, mais ça, c'est au cas où !

Partagez :
Posté le par


13 commentaires
Vous devez être membre pour poster des commentaires.
Identification
Surnom/Pseudo :
Mot de Passe :
Top 100 dernières actualités des fermiers