Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1093 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris Mionix Naos 7000

Article
Rédigé par Glork
Publié le 31 Mars 2014
Page: 4/5



La Naos est une souris spécifiquement dédié au droitier. Elle entre aussi, pour le coup, dans la catégorie des souris dont l’ergonomie a fait l’objet d’une recherche évidente. Evidemment, la coque est maintenant relativement connue et n’a pas le côté innovant d’il y a trois ans. Cela dit, elle reste une souris confortable mais qui demande à être prise à pleine main. D’ailleurs, Mionix en est plutôt conscient puisqu’ils le recommandent pour des prises type palm ou claw. Effectivement, elle accepte le finger mais sans conviction. Elle est assez longue et haute, du coup, elle se cale aisément contre la paume de la main. Et, au final, de façon assez naturelle, le main s’allonge et s’étale dessus. Ce qui confirme bien la préférence palm. Les doigts viennent aussi très naturellement se positionner sur les encoches prévues à cet effet. Indéniablement, la prise en main est bonne. En outre, elle est plutôt légère. Mionix se dispense de système de poids et opte pour la légèreté. Ce qui, en ce qui nous concerne, est plutôt un bon point, maintenant un Mantidor, par exemple, apprécie les souris assez lourdes. Cela restera donc à l’appréciation de chacun.

Au niveau des boutons, les switches OMRON font merveille. Cela reste un gage de qualité. Le déclenchement est sec et ferme comme il faut. Par contre, chez Mionix, la course est longue. Cela n’a absolument aucune incidence, mais c’est sensible. La Naos possède deux boutons sur la partie gauche. Ceux-ci répondent bien et sont parfaitement bien placés. Les boutons de DPI sont aussi plutôt bien placés. Ils ne demandent pas à replier excessivement le doigt pour aller les activer. Reste la molette. Celle-ci a un fonctionnement sans reproche puisque les crans sont nets, le défilement souple et facile. Mais encore une fois, au regard de la qualité de la souris, elle est en deçà.

Le capteur optique est au-dessus de tout soupçon. Il fonctionne de façon irréprochable, fluidité et précision sont au rendez-vous. Par contre, 7000 DPI ça fuse. De fait, en ce qui nous concerne, c’est bien trop, même avec un écran de 27 pouces. Cela n’engage que nous, bien sûr. Mais à 7000 DPI, il faut jouer au millimètre ou presque et ce n’est pas notre type de jeu. En tous les cas, à 2000 DPI, c’est parfait. La limite de décrochage est finalement largement assez loin. Bref, que ce soit pour jouer ou pour bosser, le capteur ne présente que des qualités. D’autant que nous ne sommes pas sur une émulation comme nous avons pu parfois le voir ailleurs, il s’agit vraiment de 7000 DPI en optique. Bien trop, mais pour quelques cyborgs de combat, cela sera peut être un argument décisif.

La glisse quant à elle est un des points forts de la Naos. En effet, elle profite de patins de bonne qualité mais aussi de grande taille. De fait, posée sur notre Func 1030 XL, elle glisse de façon souple, lisse et sans résistance. A côté, notre Kone Optical fait presque référence de parpaing tant elle semble accrocher le tapis.
En arrivant sur le 9HD, les gros grains sont un peu répercutés qu’avec notre Roccat. Cela reste tout à fait insignifiant mais notable. Cette rugosité n’a rien de gênant, c’est juste un aspect particulier. En tous les cas, il n’y a pas de résistance, comme avec le Func. Dans la suite logique de notre petite série de tapis suit le Saitek Cyborg. Ici, la Naos entre dans un monde coton et de douceur. En effet, avec le silicone, il n’y a que lisseur et douceur dans le déplacement. Indéniablement, il y a aussi un peu plus de résistance. Nous franchissons toujours un pas supplémentaire dans le type de glisse en passant d’un tapis à l’autre. De fait, s’il y a de la résistance, c’est encore moins qu’avec la Roccat. Il est certain que la Naos est une souris facile à déplacer.
Le vieux Nova Winner III s’en sort presque avec les honneurs. Là aussi, la Noas fait montre d’un beau comportement. En effet, elle parvient à dissiper l’aspect collant du tapis en début de déplacement. Merci le poids contenu et l’absence d’inertie qui en découle. Reste notre classique tapis tissu Noppoo ; là encore, encore un peu plus de résistance, mais tout en finesse et en lisseur. Par contre, malgré toutes les qualités de la Naos, ça frotte un peu.




Les nouveautés


Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,99 €
dispo. dans 12 boutiques

Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 69,34 €
dispo. dans 7 boutiques

Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800
Prix mini : 66,95 €
dispo. dans 16 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 73,09 €
dispo. dans 18 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 14 boutiques