Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1302 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris CM Storm Reaper

Article
Rédigé par Glork
Publié le 23 Mai 2014
Page: 4/5



Comme nous l’avons dit dans la description, la Reaper est grosse, massive et surtout lourde. Il est prévisible que ces aspects spécifiques auront une incidence sur la souris. D’une part, quand CM Storm nous indique que la prise en main est axée palm, c’est effectivement bien le cas. Avec la Reaper, vous pouvez laisser immédiatement de côté le finger. D’une part, elle est un peu trop lourde et d’autre part, le finger se transforme irrémédiablement en claw. En effet, la coque recouverte d’alu vient naturellement et logiquement se caler au fond de la paume. Mais au final, en allongeant la main dessus, c’est à ce moment que l’on se sent le mieux. En revanche, il est clair que le poids conséquent se ressent dans la prise en main, c’est une souris qu’il faut forcer.

Au niveau des boutons, il n’y a pas grand-chose à lui reprocher. En effet, elle se pare de switches Omron, autant dire que la qualité est au rendez-vous. Le déclenchement est à la fois très net, et doté d’un clic sec, la course est courte. En outre, il s’agit des seuls switches de souris qui sont « garantis » autour de 5 millions d’activation. Plus qu’un gage de parfait fonctionnement, c’est surtout un gage de fiabilité éprouvée. Les boutons latéraux sont bien placés et parfaitement préhensibles, à condition de bien jouer la carte palm. Les deux boutons supérieurs possèdent des courses longues et un déclenchement ferme. Le grand bouton, le plus en avant, demande à tendre un peu plus le pouce, mais son arête biaise facilite clairement le mouvement. La molette est à l’image de la souris, massive, large, lourde et de qualité. Certes, cela ne se limite pas à la matière employée mais aussi à son fonctionnement. Nous avons là une molette qui possède des crans marqués sans excès et qui a surtout une inertie bienvenue. En effet, comme elle est lourde, elle demande un « effort » bien plus important pour la tourner mais son poids lui permet de « glisser » d’un cran à l’autre avec souplesse et force. C’est une excellente molette qui surprendra un peu dans les premiers temps. Enfin, les deux boutons DPI sont larges et ne se ratent donc pas. En revanche, comme souvent, si le premier est facile d’accès, ce n’est pas le cas du deuxième.

Le capteur est l’Avago 9800, donc un capteur connu que l’on retrouve maintenant un peu partout. Pour le coup, il fonctionne aussi bien ici qu’ailleurs. En effet, il est fluide, réactif, et précis. En outre, il ne décroche pas. Mais il en propose bien trop pour le commun des mortels : 8200 DPI. Comme d’habitude, un 1800/2000 nous aura largement suffit et nous aura permis sans problème de travailler et de jouer. Le lift off non réglable est quasi immédiat, il n’y aura donc pas de souci pour les replacements.

Au chapitre de la glisse, la Reaper aura forcément un aspect pesant dans le déplacement. Cela n’est évidemment pas une critique puisque certains apprécient les souris au poids conséquent. Il faudra juste le garder en tête, cela marque d’ailleurs plus l’aspect du déplacement en soi que véritablement la glisse. En effet, sur notre 1030 XL, côté vitesse, la Reaper glisse facilement dans une belle lisseur. Elle ne semble pas souffrir de son poids important qui ne génère finalement pas plus de frottement que cela. Avec le Steelseries 9HD, les patins larges de la Reaper apportent un effet bénéfique, ils lissent le gros grain du tapis. Nous retrouvons donc une douceur mais aussi une relative absence de résistance. Sur le Saitek Cyborg, il y a toujours de la douceur dans le mouvement. Par contre, il y a un vrai pas franchi au niveau de la résistance. Avec ce tapis souple, le poids commence à se ressentir. Le Nova Winner III, ancestral (notre premier vrai tapis axé jeu), trouve là une excellente compagne. En effet, elle parvient à dissiper l’aspect collant de ce vénérable tapis usé. Encore une fois, si la résistance est sensible, elle reste bien en deçà de ce à quoi nous nous attendions avec son poids. Sur le tissu, c’est doux, sans anicroche, ni rugosité, mais c’est aussi plus résistant en raison de la mollesse du tapis qui augmente le frottement. Cela dit, au final, la Reaper profite largement de ses grands patins courant tout son long.





Les nouveautés


Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,99 €
dispo. dans 10 boutiques

Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 65,69 €
dispo. dans 8 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 63,99 €
dispo. dans 20 boutiques

Logitech Wireless Combo MK330
Prix mini : 32,00 €
dispo. dans 15 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 14 boutiques