Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1102 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Feenix, souris Nascita et tapis Dimora

Article
Rédigé par Glork
Publié le 29 Mai 2014
Page: 2/5



La souris est protégée dans la boîte par une plaque moussée. En la soulevant, nous trouvons la souris. Celle-ci n’est accompagnée que d’un simple carton de présentation écrite de couleur et d’un set de patins supplémentaire. La souris, prise en main, fait valoir immédiatement un côté massif, elle est imposante. La finition est excellente, il n’y a rien à dire. D’une part, les parties sont parfaitement ajustées, il n’y a aucune trace d’ébavurage mal gérée. D’autre part, les matières sont relativement valorisantes : il y a du soft touch sur toutes les parties supérieures et de l’alu (enfin !) pour la molette. Finalement, seul le plastique de la plaque châssis dénote un peu ; en effet, il n’est franchement pas de mauvaise qualité, mais son aspect très granuleux surprend un peu. L’ergonomie de la souris est particulièrement marquée.

La coque arrière plonge de façon abrupte et axée vers la droite. Celle-ci est composé de deux parties, une réalisant tout le tour, soft touch gris, une autre sur le dessus qui comporte les clics, soft touch noir. De fait, sur l’arrière, sur la partie noire, la Nascita accueille le logo de la marque. Il est, évidemment, translucide afin de s’illuminer de mille feux. En remontant, on s’aperçoit que les clics sont d’un seul tenant avec la partie supérieure. Ils sont largement séparés. Cette séparation, recouverte ici aussi de soft touch, ce qui témoigne du soin apporté à la construction de la souris, accueille les boutons de montée/descente de DPI et la molette. Les deux boutons sont rectangulaires et en plastique aspect alu.

La molette est en alu, Logitech n’est donc plus le seul à jouer cette carte. Elle est recouverte d’une bande de caoutchouc finement crantée. Sur la gauche du clic droit, nous trouvons un petit écran LCD inséré dans un encart aspect laqué et marqué du nom de la souris. La partie droite est légèrement évidé afin de former une sorte de repose doigt. Afin de renforcer le côté collector de la souris, elle porte sur l’avant une inscription rappelant l’authenticité du produit. Sur la partie gauche, la Nascita accueille deux boutons placé juste sous l’arête.

Le départ du câble sur l’avant est encadré par deux « phares » translucides. Le câble est tressé, comme il se doit. Sous la souris, nous avons le capteur. Il est caché derrière une plaque sobre, portant juste les quelques informations obligatoires et le nom en grandes lettres grises de la souris sur l’avant. Il y a aussi quatre patins, deux grands sur l’avant et l’arrière, deux plus petits sur la droite et la gauche.









Au niveau de la technique, Feenix annonce que la Nascita est équipé d’un capteur laser Avago 9800 proposant 8200 DPI. C’est une souris de jeu, elle dispose donc d’une polling rate à 1000 Hz et d’une 1 ms de temps de réponse. Il encaisse 30 g d’accélération, les autres chiffres sont les suivants : 12000 fps, 150 ips. Reste les dimensions : 128 x 82 x 42 mm pour un poids de 114 gr. En revanche, ici, point de soft, c’est une souris à la fois haut de gamme et simple.



Les nouveautés


Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 72,99 €
dispo. dans 6 boutiques

Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,33 €
dispo. dans 7 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 71,24 €
dispo. dans 19 boutiques

Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800
Prix mini : 74,35 €
dispo. dans 16 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 9 boutiques