Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1285 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris Gamdias Apollo

Article
Rédigé par Glork
Publié le 25 Août 2014
Page: 4/5



L’Apollo propose donc de réunir deux souris en une. D’un côté, sans la coque additionnelle, elle joue la carte compacité, petitesse et donc finger grip, d’un autre, avec la dite coque, classique et plus tournée vers le claw et le palm grip. La question est de savoir si ça marche. Dans les faits, oui, ça fonctionne, nous avons vraiment deux souris différentes sous la main. Le seul point commun dans les deux situations, c’est le fait qu’elle soit ambidextre.

Sans la coque, elle se manie vraiment du bout des doigts, comme une notebook souris. En revanche, elle est tellement compacte que l’on ne sait finalement pas trop où mettre les doigts côté droit. S’il est possible de l’enserrer avec l’annulaire, on ne sait pas trop quoi faire du petit doigt. Et si on fait le choix de l’enserrer avec le petit doigt, on se retrouve à placer l’annulaire juste sur l’arête sise à côté du clic droit. Bref, elle est vraiment petite. La coque arrière, aussi particulière soit-elle, ne vient pas en appui contre la paume. De fait, elle n’est source d’aucun désagrément. Par contre, il est à noter que les boutons latéraux dans cette configuration de souris sont bien trop en arrière. On peine à aller les chercher.

En installant la coque additionnelle, l’Apollo change complétement de personnalité. Cela l’allonge vraiment. Du coup, elle devient largement favorable aux deux autres types de prises en main. D’ailleurs, elle s’accommode aussi bien de l’un ou l’autre. Il est possible de jouer claw ou palm avec. Il y a un gain immédiat avec l’ajout de la coque, la main recule. De fait, les boutons latéraux tombent sous les doigts de manière beaucoup plus efficace. La découpe dans la partie supplémentaire amène d’ailleurs à ce que le pouce et le petit doigt viennent se poser naturellement dessus.

En ce qui concerne les boutons, du côté des clics, même si l’Apollo ne joue pas la carte Omron, ce n’est pas mal du tout. Le déclenchement est franc, quoiqu’assez bruyant surtout sur le clic droit. Pas de critique sur les boutons latéraux qui, lorsqu’ils tombent bien sous les doigts, ils ont juste une course assez longue. La molette est dans la bonne moyenne, elle dispose de crans bien marqués et précis mais le défilement est un peu freiné. Cela, pourtant, n’influe en rien sur la précision et le bon fonctionnement, de plus, elle est parfaitement préhensible.

Du côté du capteur, même si nous n’avons pas trouvé d’information quant à sa provenance, les 3200 DPI suffisent largement. Le déplacement est fluide, souple, il ne décroche qu’à très haute vitesse (celle à laquelle personne ne joue). Il est précis. Bref, si la question de la fiabilité reste encore un tant soit peu dans l’inconnu, Avago est en tête, il est un bon capteur qui remplit parfaitement son office.

Au chapitre de la glisse, l’Apollo glisse bien. Toutefois, elle a deux comportements. En effet, avec la coque, si l’utilisateur laisse porter le poids de la main, comme celle-là n’est pas équipée de patins, elle frotte et augmente donc la résistance dans le déplacement. Hormis ce point très spécifique car il dépend de la prise en main, en finger ou en claw, vous ne l’aurez normalement pas ; l’Apollo glisse plutôt bien. Sur le 1030, il y a peu de résistance, elle rencontre un peu de rugosité, certainement en raison de la finesse des patins. En passant sur le 9HD, pas plus de frottement qu’avec le Func, mais l’Apollo répercute plus franchement le gros grain du tapis. Elle s’accorde très bien du Saitek Cyborg. Il y a, là aussi, une résistance toute relative accompagnée d’une douceur très agréable. Le Nova Winner III se marie bien aussi avec la souris. Etant donné qu’elle n’est pas bien lourde, elle dissipe le désagréable aspect collant de début de mouvement classique du tapis. La résistance s’accroît dans le déplacement, mais dans une mesure largement acceptable. Avec le tissu, c’est tout simplement bon. Lisse, doux et malgré tout, fluide. Excepté dans le cas de figure où l’utilisateur appuierait franchement sur la coque additionnelle, elle glisse de bonne manière.





Les nouveautés


Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 72,99 €
dispo. dans 6 boutiques

Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,33 €
dispo. dans 7 boutiques

Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800
Prix mini : 70,00 €
dispo. dans 17 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 71,24 €
dispo. dans 19 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 10 boutiques