Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1435 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque Corsair Gaming H2100

Article
Rédigé par Glork
Publié le 19 Novembre 2014
Page: 4/5



En premier lieu, parlons du confort pour ce H2100. Enfin, en tant que descendant en droite lignée du HS1A, il promet un bon confort. En effet, le casque n’a que peu évolué au niveau de l’arceau, des oreillettes. Il y a, en revanche, une petite évolution au niveau des matières, notamment en la présence du tissu maillé présent sur les pourtours des dites oreillettes. De fait, le H2100 est un peu lourd que ses prédécesseurs filaires qui n’ont pas à supporter la charge supplémentaire de la batterie. Pour autant, l’arceau n’a donc pas de difficultés particulières à dissiper l’appui généré par le casque. La mousse, peu épaisse, est en outre très souple, cela participe encore du bon travail de l’arceau. Les mousses d’écouteurs sont plus fermes, et le tissu est aussi plus rêche que ne l’étaient les peaux de pêche des HS1A et Vengeance 1500. Ce n’est pas inconfortable, mais c’est indéniablement moins doux au toucher. Pour le coup, si l’exercice n’est pas raté, il est moins confort que ses prédécesseurs. Pour le reste, nous retrouvons un casque qui tient bien en tête, avec un bon clamping. Il ne bouge donc pas beaucoup lors de mouvements de tête rapides. Enfin, il faut noter aussi que l’absence de fil renforce encore le côté pratique du casque. Exemple concret : petit besoin naturel à satisfaire, on part avec le casque et pis c’est tout. Du coup, même dans le plus naturel des endroits, on continue à profiter de son ambiance musicale.

En ce qui concerne la restitution musicale, il faut préciser de prime abord qu’il faudra se contenter de la carte son spécifique du casque. Ici, étant donné la nature sans fil du casque, il est évidemment impossible de passer par nos DAC. Ainsi, pour être honnête, à la première écoute, c’est un peu la douche froide. Le son est affreusement plat, c’est sans saveur, sans force ; bref, ce n’est pas terrible. Heureusement, comme tous les casques Corsair, l’égaliseur est là pour nous aider. Il est tout à fait possible de triturer de manière importante la restitution et du coup, d’obtenir quelque chose de tout à fait correct. En outre, l’activation du Dolby permet de renforcer vraiment la découpe du spectre. Toutefois, cela dépendra de la qualité de votre source, pour être clair, avec un Flac, ce n’est pas à conseiller, sur un flux quelconque, ce n’est pas un mauvais choix. Chacun verra midi à sa porte par rapport à son activation. En tous les cas, une fois que l’on a amélioré le son, on arrive à récupérer une ligne de basse assez grasse, à défaut d’être fine. Cela dit, elle reste tout de même d’une honnête subtilité, tout en restant malgré tout, un peu trop sourde. Les médiums sont bons, assez ronds et précis. Ils apportent une touche agréable à l’écoute, mais peinent un peu derrière la ligne basse. Ils sont un peu serrés. Les aigus sont corrects, sans plus. Il faut vraiment pousser l’égaliseur pour récupérer de la puissance d’une part, et de la précision d’autre part. Toutefois, ils ne virent pas dans l’excès de sécheresse mais restent un poil piquants. Au niveau du spectre, il est heureux que nous puissions aller affiner la restitution afin d’améliorer les choses puisque, au final, il est tout à fait possible d’avoir un bon résultat. Nous disons bien, bon, pas excellent. Du côté de la spatialisation, les choses sont nickel, c’est un peu le point normalement fort du H2100. La scène est correcte mais l’ensemble est encore un peu serré, manque un peu d’ampleur. Le H2100 fait son boulot, mais sans grande emphase.

En passant sur le jeu ou les films, on imagine bien qu’il va se sentir comme un poisson dans l’eau. D’une part, la spatialisation qu’il propose est convaincante. En effet, une fois réglé sur Dolby, Multicanal, le H2100 fait montre d’un fonctionnement peut-être pas exemplaire, mais à tout le moins adapté à l’exercice. En effet, la spatialisation est excellente. Elle n’est pas aussi directrice et précise qu’avec un vrai 5.1 ou 7.1 physique, nous restons sur un rendu émulé, mais clairement, le spectre est bien découpé. La scène s’ouvre assez nettement, et on retrouve une restitution avant-droite-gauche-arrière relativement efficace. En allant jouer avec l’égaliseur qui reste accessible, on arrive à obtenir une grosse ligne de basse, grasse à souhait, pour renforcer l’immersion et le rendu des explosions, grondements et autres sons bas. Les tirs percutent avec force, dynamisme et profondeur, c’est trop travaillé pour être honnête mais sur une scène d’action, c’est assez vivant. Bon évidemment, tant de restitution de l’environnement amène la bande son musicale à passer un peu en arrière. Les dialogues ne souffrent pas trop mais restent aux aussi un peu petit engoncés dans l’ensemble, sans que cela soit particulièrement gênant. En jeu, nous retrouvons le même comportement, belle restitution de l’environnement, bonne restitution des dialogues tant in game qu’avec les potos. Bref, le H2100 est là dans son domaine de prédilection. Le micro fonctionne bien, il n’y a pas de remarques particulières à faire. Il passe la voix fort et claire, sans souci. Au final, ce H2100 n’a qu’un défaut, classique du côté des casques à la connexion USB, il a une belle propension au souffle. Il est assez audible, à partir du moment où la bande-son est sobre, avec même une certaine insistance. C’est bien dommage parce qu’au final, cela gâche un peu le plaisir en utilisation vidéo-ludique. Cela risque d’être un peu pénalisant sur le ressenti final. C’est d’autant plus dommage que l’absence de fil le rend très pratique et que la molette est un vrai apport en termes d’utilisation. En effet, elle est très pratique, et rapidement, on ne règle le niveau de volume qu’en passant par celle-ci. Autre point d’importance, l’autonomie. Elle est de l’ordre de celle annoncée, on parvient à atteindre peu ou prou 10h. Mais il faut avouer que 10h, fondamentalement, c’est vite passé. Pour le coup, en LAN, on atteindra vite les limites du casque. Au quotidien, cela représente, en ce qui nous concerne entre deux et trois soirées. Heureusement, il peut fonctionner pendant la recharge, du coup, ce n’est pas vraiment un problème.

Le H2100 est un casque qui s’oriente clairement vers le jeu. Cela dit, il demande à aller adapter le spectre dans le soft d’exploitation du casque. Ces possibles améliorations en font un honnête compagnon, d’autant que, comme nous le disions, l’immersion vidéo-ludique est bonne. Il parviendra même à être relativement bon sur l’écoute musicale. L’autonomie est au rendez-vous, la spécificité sans fil est excellente, quel plaisir de ne pas avoir de fil qui pendouille. Le tarif est assez coquet au regard de la qualité de restitution, 99 euros, il ne rivalise pas, et de loin, avec un QH ou un Kingston (nos deux références dans le milieu de gamme) et il souffre tout de même d’un souffle important. Ce dernier point est vraiment celui qui est plus regrettable.





Les nouveautés


Assassin's Creed : Syndicate (Edition Spéciale)
Prix mini : 36,66 €
dispo. dans 5 boutiques

Dirt Rally (Edition Legend)
Prix mini : 34,99 €
dispo. dans 4 boutiques

Football Manager 2016
Prix mini : 29,31 €
dispo. dans 7 boutiques

Rise Of The Tomb Raider
Prix mini : 39,99 €
dispo. dans 3 boutiques

Far Cry Primal
Prix mini : 30,78 €
dispo. dans 4 boutiques