Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 603 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Wizerty OC : carte graphique ASUS R9 Fury Strix

Article
Rédigé par wizerty
Publié le 23 Septembre 2015
Page: 3/9



Qui dit GPU dit aussi calorie à évacuer. Sur la Fury X, AMD a pris le pari de vendre la carte surmontée d'un watercooling AIO. La carte ainsi proposée profite de l'espace économisé grâce à la HBM pour faire un produit performant de petite dimension. Du côté d'ASUS, point de watercooling, mais pour s'assurer que la carte reste aussi fraîche que possible, un dissipateur de grande dimension a été utilisé.
Celui-ci recouvre intégralement la carte (30cm) et est surmonté de 3 ventilateurs.

Comme il n'est jamais facile de se faire une idée des proportions sur photos, nous vous proposons un petit comparatif avec le radiateur qui équipait les cartes de la série matrix ( GTX780 / GTX980 / R9 290X). Cette Strix semble donc plutôt bien armée pour lutter contre les chaleurs estivales. La qualité de fabrication est exemplaire et le rendu est magnifique.



Une fois déposé, nous constatons que l'on a bien à faire à un système de type DirectCU puisque les caloducs sont directement en contact. Directement ? Enfin, presque.
Et oui, presque, en effet, ASUS a intercalé une sorte de pad thermique entre le rad et le GPU. Une fois le test fini, notre premier réflex a été de retirer ce pad pour le remplacer par quelque chose de plus performant, les pad thermiques ayant dans 99% du temps de bien piètres performances. Nous l'avons donc remplacé par de la Gelid Extreme, une pâte thermique très réputée pour ces performances, et là.... Premier soucis, le GPU et la HBM ne sont pas à la même hauteur. Lors de l'application de pâte thermique, seul le GPU est en contact avec le rad. La HBM étant plus basse, elle ne touche pas. Pour palier cela, une grosse quantité de pâte à du être utilisée sur les puces RAM. C'est alors que l'impensable se produisit, les températures relevées n'étaient pas meilleures. Réellement surpris par ce résultat, nous avons croisé nos données avec un confrère étranger qui a lui-même constaté la chose. Ce pad thermique est donc aussi performant qu'une pâte thermique. Simplement bluffant. De plus, il permet de compenser la différence de hauteur entre le die du GPU et ceux de la mémoire. Bien joué.

Attention tout de même, le pad est conducteur... il est sans doute composé d'éléments métalliques, ce qui expliquerait ces performances. Prenez donc garde à ne pas le laisser en contact avec des composants non isolés



Avant d'en finir avec le dissipateur, nous allons nous attarder sur la partie en charge de refroidir l'étage d'alimentation. Bonne nouvelle, il semble que tous les composants soient en contact, pour preuve, leurs empreintes dans le pad thermique. C'est une bonne nouvelle puisque ceci n'était pas toujours le cas auparavant. Autre point positif, contrairement à ce que l'on rencontre habituellement, ce radiateur fait partie du radiateur principal, ce n'est pas un ajout.
Pourquoi est-ce mieux ainsi ? D'abord, cela va rigidifier la carte, ensuite, la surface d'échange offerte par cette solution est bien supérieure. Pour finir, avec la technologie 0dB, les VRM étaient souvent très chauds, les ventilateurs se déclenchant uniquement lorsque le GPU chauffait. Ici, les VRM dissipent les calories dans le radiateur principal, dans le pire des cas, si le GPU ne chauffait pas, les VRM lui transmettraient leur chaleur, ce qui aurait pour but d'activer les ventilateurs. C'est donc bien pensé.



Afin de rigidifier encore d'avantage la carte, ASUS a intégré plusieurs autres renforts à cette Strix. Tout d'abord une backplate, élément devenu quasi incontournable sur les cartes graphiques de cette gamme. Si elle ne participe pas au rafraîchissement du PCB, elle donne un look très sympa à l'ensemble. De plus, elle protégera l'arrière de la carte des manipulations hasardeuses de certains utilisateurs.
Un appendice viendra également lier l'équerre PCI et le PCB.

Pour finir, le PCB sera équipé d'un renfort derrière le GPU. Il faut dire que celui-ci est très très large, HBM oblige. Les GPU étant beaucoup plus rigides que le pcb, il faut à tout prix empêcher que celui-ci ne plie, sans quoi les soudures liant GPU et PCB seraient trop sollicitées et risqueraient de rompre, rendant la carte non opérationnelle.



Sur la face avant du PCB, outre l'absence de puce GDDR5, nous pouvons remarquer les deux connecteurs PCI-E 8pin.

L'étage d'alimentation semble être à la hauteur, il faut dire que depuis l'apparition des gammes Matrix et Strix, ASUS ne lésine pas à ce niveau. Comme toujours, les tests sous azote liquide permettront de juger le travail des ingénieurs.



C'est d'ailleurs en pensant aux utilisateurs extrêmes qu'ASUS propose les points de soudure hot wire. Pour rappel, cela permet de monitorer et de pouvoir modifier plusieurs tensions tels que le Vgpu, le Vmem et le Vpll. Pour cela, plusieurs techniques : l'oc panel, la carte mère ROG compatible ou le potentiomètre.

Si vous découvrez cette fonction, voici une petite explication.
Vous avez deux colonnes, l'une nommée "V" et l'autre nommée "OV". Pour savoir qui sert à quoi, rappelez vous que "V" indique voltage, il s'agit donc des points de mesures pour connaitre les tensions. Si vous voulez l'utiliser, il suffit par exemple de mettre votre voltmètre sur un calibre continu et de toucher une masse avec le fil noir (exemple, l'équerre PCI de la carte, ou votre boitier d'alimentation), et le fil rouge sur le petit rond de la colonne "V". Vous pourrez alors lire la vraie tension. Exemple avec le Vgpu.



Les autres lignes indiqueront la tension de la HBM et enfin de la PLL. Sur les carte AMD, celle-ci est moins utile.

La secondes colonne, indiquée "OV", correspond à l'Over Voltage. Disons l'augmentation de la tension. C'est donc ici qu'il faudra souder un potentiomètre, ou l'Oc panel pour modifier les voltages de la carte.

Au niveau des sorties vidéo, point de VGA, mais je pense que tout le monde survivra à cela En revanche, pas moins de trois DP, un DVI et un HDMI.



Les nouveautés


Gigabyte GeForce GTX 980 WindForce 4 Go (GV-N980WF3OC-4GD)
Prix mini : 295,20 €
dispo. dans 9 boutiques

MSI GeForce GTX 1070 Armor 8G OC - 8 Go (V330-003R)
Prix mini : 469,00 €
dispo. dans 11 boutiques

MSI GTX 970 GAMING 4G (V316-001R)
Prix mini : 249,99 €
dispo. dans 10 boutiques

Gigabyte GeForce GTX 1070 WindForce OC - 8Go (GV-N1070WF2OC-8GD)
Prix mini : 455,99 €
dispo. dans 8 boutiques

Gigabyte Radeon R7 360 OC - 2Go (GV-R736OC-2GD)
Prix mini : 104,39 €
dispo. dans 12 boutiques