Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 573 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris Cherry MW 2310

Article
Rédigé par Glork
Publié le 16 Mars 2016
Page: 3/4



Nous ne sommes pas face à une souris de jeu, il nous faut donc revoir un peu nos exigences. Toutefois, cette petite MW 2310 ne démérite pas, loin de là. En effet, force est de constater que l’ergonomie dans son ensemble est bonne, facile et ne demande pas de temps d’adaptation. Elle se glisse assez facilement dans la main. Sa taille contenue ne lui permet pas de se sentir à l’aise avec une prise en main de type palm grip, excepté en cas d’utilisateur avec de très petites mains. En ce qui nous concerne, nous débordons de la souris. Mais en claw ou en finger grip, elle est dans son élément. D’une part, elle est assez courte pour ne pas venir obligatoirement se caler contre la paume, et donc elle reste bien en finger. D’autre part, si besoin est, en claw, la coque et sa courbure douce favorisent la mise en appui. Bref, la souris est plutôt ergonomiquement pertinente. De fait, le seul point qui ne nous a pas séduits provient du revêtement de la souris. Ce dernier louche un peu du côté de ce que propose Razer en ce moment, un revêtement légèrement rêche, un peu granité ou micro-billé. Son défaut est simple, au-delà du toucher qui plaira ou pas, il n’est pas très adhérent. Cela dit, nous ne sommes pas sur une souris de jeu, il est fort possible de s’en accommoder.

Du côté des boutons, nous avons une souris tout à fait honnête. Certes, les switches ne sont pas des Omron, mais globalement le fonctionnement est bon. Le déclenchement est assez ferme et sec, la course est courte. Les boutons latéraux sont, quant à eux, plus souples, beaucoup plus souples. Ils sont bien placés et facilement accessibles. Le bouton de changement des DPI est, lui aussi, plutôt bien fichu. Certes, il faut encore largement remonter le doigt pour redescendre le niveau des DPI, mais son fonctionnement type basculeur est pertinent. Le super point positif est celui relatif à la molette. Nous sommes face à une molette métallique, elle n’est pas en alu. Mais son fonctionnement est irréprochable. Elle est assez lourde et les crans sont suffisamment marqués pour ne pas subir d’inertie due au poids. De fait, son défilement est facile, doux, sans sensation caoutchouteuse et les arrêts précis, bref, elle est très bien. Ajoutons à cela qu’elle est présente sur une souris particulièrement abordable. La dernière à avoir eu une molette noble était une G9 au tarif « légèrement » supérieur.

Le capteur dont la provenance est inconnu, comme souvent sur les souris dites basiques, promet jusqu’à 2000 DPI. C’est suffisant au quotidien, et même en jeu, comme nous nous plaisons à le rappeler régulièrement. Elle ne sera peut-être pas parfaitement à l’aise en jeu, le capteur pourra peut-être marquer le pas avec les plus rapides d’entre nous. Cela dit, en dépannage, elle suffira largement, et pas que…Le capteur est précis, propose un déplacement fluide, pas d’inquiétude sur ce plan.

En termes de glisse, les cinq patins doivent composer avec une souris légère, sans les piles, mais qui prend un certain embonpoint lorsque ces dernières sont en place. Le poids est légèrement placé sur l’arrière mais l’équilibre est bon. En termes de glisse, c’est bon, voire même très bon. Placée sur notre Func 1030, excepté le fait que l’on ressent tout de même une petite inertie en raison du poids, la glisse est souple, peu résistante dans le déplacement. Les cinq patins lui permettent finalement de composer avec un poids coquet. Elle se comporte aussi de très bonne manière sur le Steelseries 9HD puisqu’elle ne répercute pas du tout le gros grain du tapis et permet donc des mouvements dans une belle douceur. De plus, nous n’avons quasiment pas de résistance dans le déplacement. Sur le Saitek Cyborg, là, c’est encore plus souple et rapide, peut-être même trop. Elle se meut si facilement qu’il ne semble pas y avoir de frottement. A notre sens, un peu trop savonnette pour être réellement agréable au quotidien. Arrivée sur notre vieux Nova Winner III, elle performe tout simplement : déplacement facile, souplesse et dissipation complète de l’aspect collant de début de mouvement propre à ce tapis. Elle parvient même à offrir un bon, très bon rendu sur nos tapis tissu : Noppoo et Qpad. Bref, les patins sont nombreux, bien répartis et de bonne qualité et ils réalisent un excellent travail dont pourraient s’inspirer certaines souris de jeu.

La dernière question relative à l’autonomie ne pourra pas trouver de réponse au travers de ce test. En effet, Cherry annonce tout simplement 36 mois d’’autonomie avec deux piles AA. Sur le papier, c’est excellent. Pour pouvoir annoncer cela, la MW 2310 coupe son alimentation au bout de 0.2 s dès qu’elle est immobile, et elle se réactive seule dès qu’un mouvement est détecté. La technique semble cohérente, fonctionnelle et transparente.



Les nouveautés


Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,99 €
dispo. dans 10 boutiques

Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 65,69 €
dispo. dans 8 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 63,99 €
dispo. dans 20 boutiques

Logitech Wireless Combo MK330
Prix mini : 32,00 €
dispo. dans 15 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 14 boutiques