Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1718 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier In Win H-Tower

Article
PPPffffffff énorme
Rédigé par
Publié le 07 Mars 2016
Page: 4/5



L'installation des composants est assez simple et rapide si on dispose d'un tournevis pas trop long ; celui-ci pourrait en effet bloquer sur l'alimentation.



A part ça, aucune difficulté si le plateau est bien à plat, même si on peut parfaitement faire l'installation avec le plateau vertical ou à 45°, par exemple.

L'alimentation prend donc place dans le bas, sous la carte mère. Quatre vis, et le tour est joué. Pour la carte, il faudra d'abord installer les plots, puis tout visser. Pas de trou IO Shield classique, on ne s'embête donc pas avec le morceau de tôle à l'arrière.
Pour les cartes filles, des vis. Rien de plus simple donc.

Pour notre installation, nous sommes partis sur un watercooling type AIO avec le Cryorig A40 Ultimate. Pas de difficulté non plus, tout s'installe facilement.

Il en va de même pour le stockage, avec des platines fixées par une vis à main dans chaque cas. Ensuite, quatre vis et le tour est joué.





Vient l'étape la plus longue et la plus pénible : le branchement et la gestion des câbles. Avec la zone d'exclusion, qui correspond à la zone où se placent les différentes pièces du mécanisme, il faut bien faire attention et prendre le temps de câbler correctement.

Une opération plutôt compliquée pour le 4+4 CPU par exemple, mais heureusement le bundle comprend une petite rallonge. Les 6+2 PCI-E un peu longs risquent de trainer un peu aussi.

Mais surtout, il est vivement conseillé de disposer d'une alimentation entièrement modulaire, ou au moins avec les PCI-E modulaires, sous peine d'avoir des câbles qui trainent au fond du boitier.





De la patience, de la méthode, des colliers, et le tour est joué. Ne reste plus qu'à allumer le PC et profiter du spectacle.