Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1083 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Siège noblechairs Epic

Article
Rédigé par
Publié le 09 Décembre 2016
Page: 2/3



Première chose à faire, assembler la bête. L'opération est simple et relativement rapide, même la clé allen du bundle qui se termine en cruciforme sur un côté.





Par rapport aux autres sièges passés à la Ferme, à l'exception du premier Noblechairs, quelques petites différences sont présentes. Par exemple, les palettes pour gérer la bascule et le vérin. Les, puisqu'elles sont deux, et il faut les installer à la main.
Juste de quoi ajouter deux minutes à l'installation.





Une fois le siège assemblé, il ressemble à tous les autres modèles testés. Plus ou moins.
Forcément, on retrouve la forme typique des sièges Gaming inspirée de l'univers automobile, qui est loin de faire l'unanimité. Les passages au niveau de la nuque jugés inutiles, par exemple (mais qui servent à passer les sangles du support lombaire, ne l'oublions pas).
Mais cet Epic se démarque très nettement sur un point : les finitions et le rendu général. Les coutures sont propres, le motif à losanges est original et discret, et surtout, malgré la couleur bleue de la référence, celle-ci est très discrète. Nous sommes très loin des modèles qui mettent réellement deux couleurs avec un rapport de 50-50, ce qui permet de garder un produit soft à l'oeil.

Côté confort, le noblechairs est le modèle le plus ferme au niveau de l'assise. La mousse repose d'ailleurs sur une plaque métallique et une sangle, et on le sent quand on s'assoit. Difficile au début selon le siège qu'on avait avant, mais une fois habitué, c'est tout simplement parfait.
Rien à redire sur le dossier non plus, qui ne devrait pas bloquer les grands gabarits sur les épaules.

Les deux accoudoirs, ou accotoirs, sont 4D. On pourra les décaler vers l'extérieur en dévissant sous l'assise, les faire monter, avancer et reculer, ainsi que pivoter. On pourra aussi les enlever complètement, au cas où...
Le plastique n'est pas trop dur, et la forme est finalement très classique.



Les cinq roulettes offrent une bonne glisse sur du carrelage et du parquet, avec un relatif silence.
Le pied noir en aluminium complète le design sobre du siège, on donne vraiment dans du classique et efficace.

L'ensemble est donné pour supporter 120kg, avec une petite erreur dans la notice (100kg).
Point très important, l'assise est relativement haute avec le vérin au minimum : 495mm. Toutes les mesures et dimensions sont ici.







Les nouveautés