Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 910 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Ventirad Deepcool GAMMAXX GT

Article
Rédigé par
Publié le 12 Juillet 2017
Page: 4/5



Pour notre test, le processeur, un Intel i7-980X monté sur une ASUS X58 Sabertooth, est bloqué à 3300MHz sur les six coeurs puis overclocké à 4400MHz avec un Vcore à 1.35V ou à 4080MHz avec un Vcore à 1.40V. Le logiciel retenu pour faire chauffer pendant 30 minutes est LinX, avec Hardware Monitor pour le relevé de la température et un wattmètre pour vérifier qu'il n'y ait aucune baisse sur la charge.
La baisse de la vitesse du ventilateur est effectuée via une résistance Noctua NA-RC6, notée LNA dans le graphique. Le R1 Ultimate est noté en ULNA, il a été testé avec une résistance NA-RC9 par mégarde...




Forcément, avec un ventilateur de 120mm à faible vitesse et seulement quatre caloducs, le GAMMAXX GT se place en bas de classement, que ce soit face aux autres ventirads ou face aux kits watercooling AIO en 120mm.
Cela en fait-il un mauvais ventirad pour autant ? Loin de là, car on peut le voir, il colle finalement pas mal à d'autres modèles quand le processeur n'est pas overclocké, soit un TDP de 130W pour notre processeur. Rappelons que le ventirad est annoncé pour 150W environ, ce qui le place finalement bien même une fois l'overclocking en place.

Autre point important, les nuisances sonores. Avec une vitesse de rotation de 1500rpm maximum, le GAMMAXX GT reste plutôt discret et se fera vite oublier. Tous ne peuvent pas dire la même chose.