EN DIRECT 2414 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Clavier Corsair Vengeance K66

Article
Rédigé par
Publié le 28 Novembre 2017
Page: 3/5

Corsair Utility Engine est le pilote générique des périphériques de la marque. De manière générale, il est très complet, si complet qu’il est parfois peu évident de prise en main. Cela dit, avec le K66 et sa sobriété, notamment en raison de la disparition du rétroéclairage, le Corsair Utility Engine devient plus abordable. En effet, il s’avère qu’entre les mises à jour et l’utilisation du K66, la fenêtre est moins chargée. Toutefois, il faudra tout de même un peu chercher certains réglages. Il suffit de sélectionner le K66 pour pouvoir intervenir sur ses réglages.

Dans un premier temps, en cliquant sur Par Défaut, l’utilisateur ira créer et gérer les profils du clavier. A ce niveau, les options sont classiques, ainsi nous retrouvons donc importation/exportation, sauvegarde, chargement de profils personnalisés et voire même création de dossier, de façon à ranger tout cela. A noter que les profils seront hébergés en local et qu’il faudra donc passer par CUE pour en intégrer un au clavier. Afin de faciliter la chose, il sera possible de lier tel ou tel profil au lancement d’un .exe. Ce qui permettra d’automatiser les choses.

Ensuite, en sélectionnant Action, il est question ici des enregistrements de macros. De fait, le K66 prévoit une éventuelle bibliothèque, afin de classer toutes les dites macros pour les plus sérieux d’entre nous. L’enregistreur de macros est un modèle classique. Il prévoit le fait de respecter ou pas les délais de saisie, d’intégrer des commandes clavier mais aussi souris, y compris les mouvements et la molette. CUE permet aussi de choisir l’action de la touche pour déclencher la macro : appui de touche, relâchement ou appui maintenu. Il sera même possible pour certaines macros d’y adjoindre un son.

Sur Performance, il est question des combinaisons de touches que l’utilisateur souhaitera voir activées ou pas telles qu’Alt+Tab ou Alt+F4 etc. Quand nous disions qu’il fallait encore un peu fouiller pour tout trouver avec CUE, nous pensions à l’ensemble des réglages type polling rate qu’il faut aller chercher derrière la roue crantée placée en haut à droite et non pas dans un onglet. Nous y trouvons aussi le choix de la langue et le fait de démarrer CUE en même temps que Windows. Une option bien pratique s’y trouve dissimulée : n’afficher que les périphériques connectés. Cela permet surtout de se dispenser des VOID Demo et consorts.

Au final, CUE profite bien de ses mises à jour, il tente de simplifier un peu les choses. Et le K66 arrange encore un peu la donne, en l’absence de l’usine à gaz que constitue la gestion du rétroéclairage.

Partagez :





Concours