EN DIRECT 896 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris ASUS ROG Gladius II Origin

Article
Rédigé par
Publié le 05 Avril 2019
Page: 3/5

Asus nous propose un ROG Armoury II au niveau de soft. Il permettra d’exploiter pleinement la souris. Il s’articule autour d’une unique fenêtre noire et grise, badgée Armoury II en haut à gauche. Un premier bandeau accueille la série de périphériques de la marque. Le deuxième bandeau placé immédiatement en-dessous permet de naviguer sur les parties suivantes : Mouse, Macro, Sync et Stats.

Dans les faits, Mouse permet de se pencher sur les réglages spécifiques à la souris. Macro est la partie du soft sur lequel l’utilisateur pourra aller gérer ses macros. L’enregistreur est un modèle assez simple. Une colonne à droite permet de créer, nommer la macro. C’est en lançant la saisie qu’on retrouve l’option concernant les temps de saisie. Il est possible de les éditer et d’opter pour une saisie manuelle. Sync permet de gérer la synchronisation des périphériques Asus, il en faudra donc plusieurs. Stats est la partie « ludique » du soft. Comme son nom l’indique, elle permet d’enregistrer le nombre de clics, la distance et les AMP.

En revenant sur la partie Mouse, nous retrouvons à la fois la gestion des profils et les paramétrages souris. Les profils sont au nombre de trois. Etonnamment, pour passer de l’un à l’autre, Asus a fait le choix de la combinaison de boutons : DPI + bouton X ou Y. Il n’est possible que de les lier à un programme. Il n’y a pas d’exportation, d’importation, ni même de remise à zéro. Il faudra donc se débrouiller pour effacer ce qu’il est enregistré si c’est faux. Le premier onglet est le Buttons, qui prend donc en charge la question de l’assignation. Chacun des boutons dispose d’un menu s’ouvrant dans une petite fenêtre. Un menu déroulant permet de choisir parmi la sélection suivante : Mouse Function, Keyboard Function, Macro, Windows Shortcuts et Mutilmedia. Au sein de chaque sélection, une série de propositions peut être sélectionnée. Dans l’absolu, la Gladius II Origin propose à peu près tout ce qu’il faut. Sur Performance, l’utilisateur retrouvera les réglages propres au capteur. Deux niveaux de DPI sont proposés, de 100 à 12000 DPI par pas de 100. Nous y trouvons aussi le polling rate, l’angle snapping, l’accélération et le temps de réponse des boutons de 4 à 32 ms.

Avec Lightning, la Gladius peut suivre les tendances. Ainsi, elle bénéficie de 5 comportements, dont deux ne peuvent être sélectionnés que lorsque les zones de la souris ne forment qu’une. Nous retrouvons classiquement Breathing, Color Cycle, Reactive, Wave et Comet. L’intensité est paramétrable de 0 à 100, et un nuancier permet de s’exercer sur les combinaisons. La direction de certains comportements peut être modifiée. Enfin dernier onglet, Calibration permet d’adapter le capteur à la surface utilisée – tapis propres à la marque, tissu, plastique, verre et même métal. Cela dit, ce qui reste le plus intéressant est la présence d’un lift-off réglable sur 3 niveaux : low-medium-high.

Au final, Armoury II n’est clairement pas aussi complet que d’autres, mais il permet de faire l’essentiel sans trop de difficulté, ni y passer trop de temps. Le primordial est au rendez-vous. Le design semble quant à lui un peu daté.

Partagez :