EN DIRECT 1122 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier IN WIN 309 : Je suis tombé amoureux

Article
Et même plutôt deux fois qu'une
Rédigé par
Publié le 20 Novembre 2019
Page: 3/7

Pour ouvrir le boitier, c'est rapide et simple. Il suffit de tirer la poignée de la porte gauche et de retirer les deux vis à mains sur le panneau de droite.

Découvrons le châssis en détail, en regardant depuis le côté gauche.

Le haut comprend une grille avec des alvéoles et des trous oblongs pour un maximum de trois ventilateurs en 120mm, et autant pour du radiateur en watercooling en 360 mm. L'alimentation, à 90°, se trouve derrière avec un léger espace entre son emplacement et la grille. On remarque que de base trois ventilateurs de 120 mm RGB EGO sont présents, ils sont chainés ensemble et à un 4 ème exemplaire à l'arrière. 4 ventilateurs sont donc présents de base.

Dessous, l'emplacement pour la carte mère avec quelques plots en place et des passages non protégés autour. Deux platines amovibles sont présentes à droite pour deux disques en 2.5", avec toutefois un troisième emplacement disponible plus proche de la carte mère. Le ventilateur, à gauche, profite d'une grille plus classique.

Enfin, les sept équerres PCI ajourées complètent le tableau, au-dessus des trois autres emplacements de 120mm dans le bas. L'autre côté permet de mieux voir la zone pour l'alimentation ainsi que deux platines amovibles compatibles 3.5" et 2.5". Contrairement à celles de derrière, il n'y a pas vraiment d'accès direct pour les câbles de données SATA.

Pour le montage, nous avons intégré les éléments suivants :

Processeur: Intel Core i7-9700K
Ventirad: be quiet! Dark Rock 3
Carte mère: Z390 ASUS
Mémoire: 2 x 4 Go DDR4
Carte graphique: GTX 1060
Alimentation: Enermax Max Tytan
SSD Kingston

Partagez :