EN DIRECT 1291 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris Glorious PC Gaming Race Model O-

Article
Rédigé par
Publié le 27 Novembre 2019
Page: 3/5

Lors du test de la Model O, nous avions légèrement oublié le soft de la souris. Avec la Model O- , nous allons pouvoir corriger cette bévue. Après téléchargement et extraction du fichier, nous nous retrouvons avec deux blocs : l’un concernant le firmware et l’autre le soft à proprement parler. Il faut, dans un premier temps et avant toute installation, mettre la souris à jour, sinon rien ne fonctionnera correctement. Nous avons déjà vu plus simple, mais ça reste cependant simple à mettre en œuvre. Le soft s’articule autour d’une unique fenêtre sur laquelle sont intégrées les différents réglages.

Au centre de la fenêtre, une vue de haut de la souris permet d’identifier les boutons de la Model O-. Sur la droite, une colonne de menus déroulants permet de modifier les assignations de boutons. Les commandes proposées sont classiques et suffisantes, même si certaines marques en proposent bien plus. Nous retrouvons donc des commandes spécifiques souris (trois clics, fire key…). Il est notable que tout tourne autour du jeu voire même plus précisément du FPS. Le Fire Key permet de créer une boucle de tir. Glorious propose aussi la modification des DPI et des commandes multimédias (lecture pause, stop etc). Il y a de quoi s’aider en jeu, c’est indéniable. Sous la colonne d’assignation, le soft centralise les profils, la Model O – bénéficie donc de trois par défaut mais il sera possible d’en créer d’autres et autant que voulu. Il suffira de le sélectionner pour jouer avec…en repassant par le soft puisqu’il n’y a pas d’assignation spécifique au passage des profils.

Ensuite à gauche, l’utilisateur trouve les derniers réglages. C’est donc là que se paramétrera la résolution du capteur. 6 niveaux sont disponibles avec possibilité de différencier axes X et Y. Le capteur court de 400 à 12000 DPI par pas de 100. Le menu suivant concerne le rétroéclairage, Lightning. Huit comportements sont au programme : Glorious Mode (très coloré et flamboyant), Seamless Breathing, Breathing, Single Color, Breathing Single Color, Tail, Rave et Wave. Dans la plupart des cas, la rapidité du comportement est ajustable mais aussi en fonction du comportement, sa direction. Suit Mouse Parameter, ce dernier permet tout simplement de régler à sa convenance le lift off. Polling rate indique bien ce pourquoi il est prévu : 125 – 250 – 500 – 1000 Hz. Dernier réglage proposé : Debounce Time. Celui-ci permet tout simplement de modifier le temps de réponse du clic. Par défaut, nous sommes à 10 ms, l’échelle s’établit de 4 ms à 16 ms. Pour les plus rapides d’entre nous, cela peut être intéressant, pour les autres, comme nous, le risque simple et évident en descendant trop bas : des doubles ou triples clics intempestifs. Bien évidemment, le soft intègre un éditeur de macros. Il est placé sous le menu d’assignations. A l’ouverture, nous sommes face à un éditeur simple. Il réunit une bibliothèque et un certain nombre d’options. Elles sont traditionnelles : respect du délai de saisie, délai fixe, boucle tant que la touche est pressée, boucle n fois et insertion de touche clavier/bouton souris/délai. Tout y est pour faire ses enchaînements. Ce petit soft est facile, simple et a la bonne idée de tout centraliser en une seule fenêtre.

Partagez :