EN DIRECT 1420 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test ordinateur portable Acer Predator Helios 700 : Core i9-9980HK et RTX 2070 dans un châssis unique

Article
Rédigé par
Publié le 16 Décembre 2019
Page: 2/7


La machine déballée, nous pouvons enfin profiter du monstre de chez Acer et le moins que l’on puisse dire c’est que la magie opère instantanément lorsque nous coulissons le clavier vers le bas. Nous pouvons voir l’antre de la bête avec ses gros ventilateurs et son cœur abritant les caloducs cachés comme Iron Man. Une fois notre âme d’enfant disparue, nous constatons que le plastique est présent sur l’ensemble de l’énorme châssis de 42mm. Très complet, il comporte sur la tranche gauche une E/S micro et audio, deux ports USB 3.0 et un RJ45. Sur la tranche opposée, nous retrouvons deux ports USB et un thunderbolt. Derrière l’écran, nous trouvons les sorties vidéos avec un HDMI, un Displayport et bien évidemment, l’entrée électrique pour alimenter cette centrale.

A la Ferme, nous apprécions quand les connectiques sont placées à l’arrière afin d’éviter d’avoir un poulpe de câbles de chaque côté.

Niveau ventilation, c’est ici qu’Acer nous montre son savoir-faire, le clavier coulisse et laisse apparaître le système nommé AeroBlade 3D. Ce dernier est composé de deux ventilateurs de 59 pales métalliques de 0.1mm, ces deux turbines aspirent l'air frais afin de refroidir la machine.

Entre les deux turbines, nous avons une plaque en verre RGB, qui, selon les températures change de couleurs. Plus tard dans le test, nous allons voir si la solution est efficace pour contenir le Predator.

Les six caloducs sont chargés de dissiper les calories de l’Intel Core i9-9950HK et de la NVIDIA RTX 2070 qui sont les deux plus grosses sources de chaleur. Le stockage est composé d'un SSD Intel 720P de 512Go et d'un disque dur 7200Tr/min de 1000Go.

L’aspect général de la machine est orienté gaming, avec ces lignes racées et tranchantes, rappelant les lignes d'un coupé sport. Le plastique est présent, trop présent même, nous aurions préféré des matériaux plus nobles.

Partagez :