EN DIRECT 1139 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test clavier mécanique Realforce PFU Limited Edition

Article
Rédigé par
Publié le 03 Janvier 2020
Page: 3/4


Le RealForce est l’un des claviers iconiques de ceux équipés de switches Topre. Rappelons que ces switches Topre parviennent à concilier deux mondes : le premier est celui des switches mécaniques type Cherry, avec plongeur et ressort, le deuxième est celui des claviers à membranes, avec dôme caoutchouc. De fait, le Topre met en avant les qualités de ces deux types de contacteur, sans leurs inconvénients. Le ressort apporte la descente linéaire et la remontée accompagnée, la membrane le côté cassant au début de la descente. Le résultat est tout simplement un excellent confort…mais aussi une fatigue moindre, comme tout bon clavier mécanique. En outre, nous avons reçu le clavier dont la référence est la suivante : RS2A-US4-IV. Cela implique qu’il est équipé de Topre 45 g Silent. Mais il est possible de choisir parmi d’autres références de switches et d’aller même jusque sur des modèles qui embarquent des types de switches différents au sein du même layout. En effet, RealForce propose un clavier dont les touches optent pour des switches peu résistants pour les doigts les moins puissants, petit doigt et annulaire, et plus durs pour les doigts les plus costauds, majeur, index et pouce. Les switches, dans ce cas de figure, oscillent de 30 g à 55 g. Bien évidemment, ce type de clavier n’a d’intérêt que pour ceux qui tapent parfaitement, mais pour ceux ou celles qui travaillent à la journée sur clavier, c’est clairement une excellente proposition. Il faudra cependant y mettre le prix…comme avec toute la gamme de RealForce. Pour en revenir au nôtre, il s’agit d’un modèle équipé des 45 g. Ils sont donc aussi souples que les switches rouges de Cherry, ils sont donc très faciles. Ce qui laisse imaginer à quel point les 30 g doivent être extrêmement souples. A la frappe, notre modèle est particulièrement confortable. Comme nous l’avons dit, le switch est à la fois doux, souple tout en étant ferme sur le début de course. Une fois le dôme de caoutchouc écrasé, le ressort accompagne la touche et apporte donc cette touche de confort spécifique. De fait, à la frappe, nous nous sommes sentir comme à la maison. Notre Novatouch étant lui-aussi équipé de Topre, nous étions obligatoirement en terrain connu.

Sur le plan de l’ergonomie, le clavier n’est pas si haut que cela, il est donc possible de taper sans repose-poignet. L’axe avant-bras/poignet n’est, toutefois, pas optimal. L’adjonction d’un repose-poignet corrige ce défaut, mais le modèle ne doit pas être trop haut pour ne pas perdre le bénéfice de la disposition des touches. En effet, avec notre Kamaz, un peu trop épais, nous sommes un peu trop haut pour être parfaitement à l’aise. Avec le modèle bois, 18 mm de haut, c’est parfait. Dans ce cas de figure, il est aisé d’avoir une frappe rapide. La disposition dont nous parlions implique que les deux rangées les plus basses ont une inclinaison plus prononcée que d’habitude. C’est notable lorsque l’on place notre Novatouch à côté. Honnêtement, ce n’est pas grand-chose, mais comme le Woo-dy, la plus-value est franchement bienvenue. Il nous faut, comme toujours, rappeler que la position idéale au niveau de l’ergonomie reste celle d’un axe avant-bras/poignet le plus à plat possible, les mains en suspension au-dessus du clavier. Le RealForce propose aussi l’APC. Cette option permet tout simplement de choisir le point d’activation du contacteur. Ainsi, trois niveaux sont disponibles : 1.5, 2.2 ou 3 mm. C’est vraiment une option intéressante, elle exige toutefois encore une fois une bonne maîtrise de sa frappe. Si l’on ne parvient à franchir le pas du bottom-out, à savoir le fait de descendre la touche jusqu’en bas, l’APC pourrait avoir un intérêt limité…mais c’est sans compter le keyspacer. Avec le clavier, dans le bundle, nous trouvons deux plaques de mousse percées qui permettront d’appréhender un peu le point d’activation. Mais aussi de proposer encore un peu plus de silence. Nous y reviendrons ci-après. Les quelques touches de réglage multimédias sont les bienvenues. En revanche, les autres combinaisons de touches proposées par le clavier ne sont pas les plus naturelles. De plus, elles ne sont indiquées nulle part sur le clavier, il faudra donc les connaître par cœur. Il y a plus simple, c’est évident.

Le RealForce est un clavier mécanique particulièrement silencieux. Il en est même assez bluffant puisqu’il n’est pas plus sonore qu’un membrane. Il est vrai que les Topre sont déjà assez performants dès l’origine. Du coup, en version Silent, c’est tout simplement encore mieux. Avec une construction solide, des touches en ABS, le son généré est mat, très mat et peu audible. En outre, aucune touche double ne claque à la remontée. Bref, en un mot comme en cent, c’est parfait. Enfin, il n’y a pas de question relative au rétroéclairage puisqu’il n’y en a pas. En revanche, nous pouvons rapidement rappeler que le set de touches est en ABS. Il est donc quasi inusable et ne se marquera pas. En outre, il sera possible de jouer le remplacement du set assez facilement et donc, si besoin s’en fait sentir, de le personnaliser.

Partagez :
Marque : RealForce