EN DIRECT 1322 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Comparatif de pâtes thermiques : 9 modèles testés

Rédigé par
Publié le 24 Avril 2020
Page: 1/5


Dans la cuisine de la Ferme, dégustations de pâtes ! Mais pas n’importe lesquelles, des pâtes thermiques. Des pâtes livrées directement à domicile avec d'autres produits, comme des radiateurs ou des solutions watercooling, mais aussi des pâtes seules, parce que des fois il vaut mieux changer. Mais dans quelles conditions ? Pour quelle pâte ? Éléments de réponse dans ce nouvel article !

Le but principal d'une pâte thermique est d'assurer un contact optimal et d'éviter la présence d'air entre les surfaces d'un composant (le processeur) et de son système de refroidissement. Ces surfaces possédant de nombreuses micro porosités (trous, bosses), de l'air est présent entre le composant et le dissipateur. L'air étant un mauvais conducteur thermique, le transfert thermique s'effectue ainsi moins bien. L'application de pâte thermique permet de remplir ces imperfections par une substance dont la conductivité thermique est beaucoup plus élevée que celle de l'air. La surface de contact entre le composant et le dissipateur est ainsi plus importante, et donc le transfert thermique va s'effectuer plus efficacement.

Notre sélection s’est faite sur neuf articles plus ou moins bien connus. Les candidats sont :

  • - Arctic MX-4 ancienne version (seringue de 20 g présente dans notre labo depuis 5 ans)
  • - Arctic MX-4 édition 2019
  • - be quiet! DC1
  • - Cooler Master MasterGel Pro
  • - Corsair XTM50
  • - Noctua NT-H1
  • - Prolimatech PK-3
  • - Thermal Grizzly Kryonaut
  • - Thermal Grizzly Conductonaut

Ces tests vont nous permettre, entre autres, de nous rendre compte de l’évolution de la MX-4 (garantie 8 ans, à la réputation correcte) et aussi de juger des pâtes vendues avec les systèmes de refroidissement de leur marque (Noctua, Cooler Master ou bien be quiet!). Toutes ces pâtes sont présentées dans une seringue dont la quantité varie de 1 g (Conductonaut) à 20 g (MX-4).

Partagez :