EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test barebone ASRock DeskMini X300, petit et avec overclocking !

Article
Rédigé par
Publié le 27 Novembre 2020
Page: 2/7


Physiquement, le boitier n'a rien d'impressionnant. Il est noir avec une finition plutôt brute avec des évents carrés, sauf pour la façade en plastique avec une jolie finition brossée. Mais comme il est petit, nous sommes sous le charme. Nous aurions peut-être aimé trouver un produit plus joli, mais qu'importe au final : il ne prend pas de place, et nous apprécions.

L'avant du boitier est donc composé d'une façade en plastique avec une finition brossée sur la majorité de la surface. C'est bien fait et c'est joli, mais tout n'est pas parfait sur cette façade. Par exemple, le bouton Power. Installé en haut à gauche si on place le boitier verticalement, il ne fonctionne pas si on appuie à gauche ; il faut se déplacer légèrement vers la droite pour que l'activation soit présente, et nous devons avoué avoir eu du mal à nous y faire. Un détail pour certains, mais il faut bien trouver des petits défauts...

Car pour le reste, il y a quasiment rien à redire. On trouve deux ports USB 3.0 dont un Type-C, plus deux prises jack pour le son. L'essentiel à notre avis.

Le côté gauche du boitier n'a rien d'excitant puisqu'on ne voit que des trous. Carrés. Ce n'est pas terrible esthétiquement parlant, mais qu'importe, il faut bien que de l'air passe ; on trouve également des ports USB bouchés, qu'on pourra faire sauter si on décide de passer à la caisse pour deux ports USB supplémentaires. Rebelote sur le dessus, mais aussi sur l'arrière puisque l'IO Shield de la carte mère est complètement ouvert.

Cette dernière offre une connectique qui va à l'essentiel avec un port USB 3.0, un port USB 2.0, une sortie HDMI, une sortie DisplayPort et une sortie VGA, plus un port Ethernet. Le mix USB 2.0 et USB 3.0 peut surprendre si on décide de brancher un clavier et une souris avec un fil, mais l'idée est intéressante si on branche en set sans fil, qui ira donc sur le port USB 2.0 pour laisser le port USB 3.0 disponible pour un disque externe par exemple.

Un petit Kensington Lock est également présent.

Notre sample ayant été utilisé, nous retrouvons des patins déjà en place dessous. Ils pourront s'installer sur le côté droit, et c'est également ici que se trouve les trous pour la fixation VESA. Clairement, ce côté est assez moche avec toute la tôle emboutie, mais c'est comme ça...

D'une manière générale, le style du boitier est assez brut de décoffrage, mais la finition est bonne. La différence entre l'acier et le plastique ne se remarque pas sur le noir, tout est bien réalisé.

Partagez :
Marque : ASRock