Test écran Philips 278M1R : 27 pouces, 4K, Ambiglow et FreeSync : A l'usage, page 3
EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test écran Philips 278M1R : 27 pouces, 4K, Ambiglow et FreeSync

Article
Rédigé par
Publié le 24 Mars 2021
Page: 3/7


A l'allumage, l’écran arbore de belle couleur, bien que le contraste soit limité par l’IPS. La place que lui offre l’HUD est plus que correcte. C’est toujours un plaisir de travailler avec ce type d’écran, bien que le pitch soit fin ou demande une bonne vue (ou de bonnes lunettes). Mais il a son avantage, en jeu il permet de désactiver toutes options d’anti aliasing. Et en jeu, l’écran reste plutôt bon bien qu’il lui manque quelques options pour être accepté dans le monde des FPS brutaux, à savoir un fort taux de rafraîchissement et un ghosting moins prononcé, mais a ce tarif, nous n’allons pas faire la fine bouche. Enfin, si le FreeSync assure une bonne fluidité, il faut noter qu’aucun G-Sync compatible même non validé n’est disponible. Rien n’y fera, l’option n’apparait même pas avec les dernier pilote d’NVIDIA.

Quant à l’Ambiglow, il assure un confort, on aime surtout dans le mode suivre la vidéo où les diodes s’adaptent en fonction de l’image affichée par le moniteur. Mais il y a tout de même une latence et un manque de fluidité sur les changements d’état. Si en cinéma cela reste un bon rendu, son utilisation en bureautique transforme vite l’écran un éclairage de boite de nuit. On aurait aimé quelque chose avec moins de latence mais des changements plus fluides. Enfin, l’Ambiglow sur cet écran est géré sur quatre zones, à savoir les quatre coins de l’écran. Ce qui donne un résultat pas forcément précis de la lumière d’ambiance.

Partagez :
Marque : Philips
Chercher Philips 278M1R sur :
Rechercher « Philips 278M1R » sur LDLC  Rechercher « Philips 278M1R » sur Amazon  Rechercher « Philips 278M1R » sur Matériel.net  Rechercher « Philips 278M1R » sur Top achat