Test boitier PHANTEKS Eclipse P200A : enfin de l'ITX et apacher : L'extérieur, page 2
EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier PHANTEKS Eclipse P200A : enfin de l'ITX et apacher

Article
Et même modulaire
Rédigé par
Publié le 22 Avril 2021
Page: 2/6

Le Phanteks Eclipse P200A est donc un boitier ITX/DTX, qui mesure 200 x 365 x 400 mm, il est relativement compact mais permet quand même l'installation d'une CG triple slot full size. Du côté du poids, nous sommes à 5.5 kilos pour cette version D-RGB équipé d'un panneau en verre trempé.

Ce boitier est un Eclipse, il ressemble à un Eclipse, il est juste un peu plus petit que les autres Eclipse de la marque. Le tout reprend donc le style de cette gamme bien connue par Phanteks, mais pas que, on retrouve aussi la qualité de construction de la marque. Ce petit P200A présente très bien (même si notre exemplaire avait clairement souffert du transport), il présente des formes assez basiques et les finitions sont bonnes. La face avant mélange ABS et acier meshé, nous connaissons bien la recette chez la marque, comme ceci ce P200A est de type Airflow. Par transparence, nous observons les deux ventilateurs de 120 mm D-RGB de la marque. On remarque aussi que le panneau de contrôle a changé de place, il se trouve maintenant dans la partie basse. Ce dernier propose deux boutons pour la gestion du RGB, une E/S Audio, un USB 3.2 Type C et deux USB 3.0.

A gauche, nous avons le panneau en verre trempé avec ses pourtours peints et à droite nous avons un panneau en acier qui est équipé d'une grille d'aération qui laisse présager l'installation de ventilateurs en interne.

La face avant se démonte en tirant cette dernière par le bas. Nous avons donc deux ventilateurs D-RGB en 120 mm de la marque qui sont montés sur une grille en 2 x 120/140 mm et compatible radiateur de watercooling en 240/280 mm. /p>

On passe maintenant au-dessus du boitier. Ici on trouve uniquement et simplement le Power On.

A l'arrière du boitier, nous avons l'emplacement de l'alimentation avec sa platine amovible. Oui, le bloc va dans le haut. Ensuite on a l'emplacement de la plaque I/O Shield de la CM, la grille en 120 mm et trois slots d'extension classiques avec des caches ajourés et non soudés à la fixation par vis à main. On pourra, en démontant trois vis, passer les 3 slots à 90 °.

On termine sous le boitier avec les 4 pieds en plastique qui sont recouverts de mousse, mais aussi le grand filtre amovible de type textile qui protège une grille d'aération qui pourra accueillir deux ventilateurs de 120 mm.

Partagez :
Marque : Phanteks
Chercher phanteks eclipse p200a sur :
Rechercher « phanteks eclipse p200a » sur LDLC  Rechercher « phanteks eclipse p200a » sur Amazon  Rechercher « phanteks eclipse p200a » sur Matériel.net  Rechercher « phanteks eclipse p200a » sur Top achat