Test boitier PHANTEKS Eclipse P200A : enfin de l'ITX et apacher : Le montage, page 4
EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier PHANTEKS Eclipse P200A : enfin de l'ITX et apacher

Article
Et même modulaire
Rédigé par
Publié le 22 Avril 2021
Page: 4/6

La première chose à installer est l'alimentation. Elle prend place dans le haut et est maintenue par 4 vis par derrière. On peut la placer par l'intérieur ou l'extérieur, cela dépend de votre ordre de montage. Vous pourrez mettre des blocs de 205 mm maximum, mais le plus petit sera le mieux. Pour la carte mère, 4 vis et voilà. Concernant le ventirad CPU, cela dépend de l'installation de la carte graphique. En mode classique nous sommes à 165 mm maximum, avec la CG à 90° ce sera 72 ou 92 mm selon la position du riser.

Pour la partie stockage, seulement 4 vis sont nécessaires pour les SSD. On rappelle que le boitier ne prend pas en charge les HDD de base, il faudra des paniers optionnels qui sont disponibles dans le shop de la marque.

Pour la CG, on a des vis à main. On peut pousser jusqu’à 3 slots pour 65 mm d'épaisseur et 355 mm de longueur. Bref, toutes les CG du monde, même la 3090 FE pourront prendre place dans le P200A.

Malgré le fait que le châssis soit très compact, l'installation des composants, mais aussi l’organisation interne, est très bonne et cela devant ou derrière le plateau de la carte mère. Une fois allumé, on a clairement du RGB.

Partagez :
Marque : Phanteks
Chercher phanteks eclipse p200a sur :
Rechercher « phanteks eclipse p200a » sur LDLC  Rechercher « phanteks eclipse p200a » sur Amazon  Rechercher « phanteks eclipse p200a » sur Matériel.net  Rechercher « phanteks eclipse p200a » sur Top achat