EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test clavier mécanique Mountain Everest Max, modulaire et parfait ?

Article
Publié le 30 Juillet 2021
Page: 2/5

Sorti de son écrin, c’est donc un clavier au format TKL que nous trouvons, et qui correspond à la version Core (la version Barebone étant un châssis nu pour le cas où vous auriez déjà switches et key caps à disposition).

Le corps est composé de deux tranches en aluminium brossé, noires pour la version dont nous disposons mais également disponible en gris-argent, qui enserrent un liseré RGB qui fait le tour du clavier pour en illuminer élégamment le pourtour et un effet de lumière projetée. D'un seul bloc, ce dernier reste néanmoins très sobre et présente le logo de la marque en son dessus, et ce sera le seul élément que l'on trouve sur ce châssis immaculé, point de LED d’indication verrou majuscule / scroll lock : elles seront affichées par un éclairage diffèrent sur la touche, ou via le module media dock. Sous ce format, il reste de taille assez contenue avec un gabarit de 256 x 365 x 43 mm, pour un poids de 1600 g.

En sous dessous, un système un routage permet de sélectionner le point de sortie du câble détachable, en cordon tressé de deux mètres. Trois pads en caoutchouc sur le bas du clavier assurent la stabilité du clavier déjà bien en place grâce à son poids conséquent, le réglage de la hauteur/inclinaison est lui très astucieux, il s'agit ici de rondelles magnétiques clipsables, il suffit alors d'en mettre plus ou moins pour rehausser à souhait le clavier ; huit sont fournies de base mais il est possible d'en commander des supplémentaires sur le site du constructeur. La tranche arrière de cet Everest présente un port USB 3.2 pour connecter des périphériques supplémentaires tels qu'un casque USB ou une souris, ainsi que sur chaque côté un port USB C prévu pour accueillir le media Dock, au gauche ou droite, au choix. On retrouve également sur chaque tranche latérale ces même ports prévus eux pour accueillir le pavé numérique. Dans sa version Max, un repose poignet est également fourni, celui-ci, au format TKL, vient se clipser par magnétisme ; assez ferme mais confortable, il offre une position agréable, mais ne sera pas indispensable pour qui utilise le clavier en position basse.

Sur l'aspect technique le clavier est connecté via un port USB 3.2 Gen.1 sous un polling rate à 1000 Hz et fonction antighosting N-Key Roll over. Concernant les switches, Moutain a équipé l'engin de Cherry MX, garantis 100 millions de clics et de mousse d'absorption de bruit, c'est à la commande que l'on pourra choisir le type souhaité parmi les Red, Brown, Blue, Speed Silver ou Silent Red selon les préférences de chacun (NB, c'est un exemplaire monté en MX Brown que nous avons sous les doigts aujourd'hui). Les échantillons de switches supplémentaires fournis dans le bundle, un de chaque, permettent de tester le ressenti de chaque en situation réelle pour qui voudrait par la suite en commander d'autres pour changer ou panacher suivant les zones avec différents switches. Cette manipulation est d'autant plus aisée que le clavier permet un changement à chaud et que celui-ci se fait très simplement et rapidement avec l'extracteur fourni. Les touches espace, Maj droite ou retour entre autres, bénéficient pour le part de stabilisateurs Cherry. Le tout est surmonté de touches en plastique ABS de bonne facture.

Cependant, on aura compris que Mountain ne souhaitait pas juste proposer un excellent TKL mais mise beaucoup sur la personnalisation et modularité de son appareil. Dans les modules disponibles, on retrouve en premier lieu un media dock qui vient se fixer sur la tranche haute du clavier, à gauche ou à droite de celui-ci, sur un des deux connecteurs prévus à cet effet. Ce petit appendice ajoute des LED d'indications Verr Maj, Num Lock, etc, ainsi que les habituelles touches multimédia, et le dernier bouton sert lui à naviguer dans les menus affichés sur l'écran IPS de 240 x 204 pixels, écran qui fait également office de molette de navigation. Parmi les fonctions proposées dessus, on retrouve une horloge et différentes fonctions timer, les contrôles de volume, de sélection de profil et d’éclairage, des fonctions de monitoring du PC ou des fonctions personnalisables sur lesquelles nous reviendrons plus en détail.

Le second module disponible quant à lui est le pavé numérique, qui vient se fixer sur le bord gauche ou droite au choix via un système efficace d'aimants et une barre de maintien supplémentaire pour assurer une stabilité maximale, ou grâce au câble de connexion de 15 cm pour déporter le clavier comme un Stream Deck, d'autant que sur la partie haute de ce pavé numérique siègent quatre touches de raccourci programmables composées d'une dalle LCD de 72 par 72 chacun afin d'afficher les icones ou fonctions désirées. Parmi ces fonctions, on y retrouve notamment le contrôle de l'application de Stream Obs Studio, via le soft maison de chez Mountain, Band Camp, que nous allons maintenant découvrir.

Partagez :
Marque : Mountain
Chercher MOUNTAIN Everest Max sur :
Rechercher « MOUNTAIN Everest Max » sur LDLC  Rechercher « MOUNTAIN Everest Max » sur Amazon  Rechercher « MOUNTAIN Everest Max » sur Matériel.net  Rechercher « MOUNTAIN Everest Max » sur Top achat