EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test micro NZXT Capulse : de bonnes performances (trop ?) brutes

Article
Publié le 18 Novembre 2021
Page: 3/4

Contrairement à ce que nous aurions pu penser, le NZXT Capsule est entièrement plug-and-play. Il n’y a donc pour le moment aucune prise en charge logicielle du microphone, même via le logiciel unifié du constructeur, le NZXT Cam. Pour les streamers aguerris, ce n’est peut-être pas un problème puisqu’ils auront l’habitude de régler autrement leur capture audio pour améliorer le son.

Mais pour la plupart, on aurait apprécié que NZXT fournisse un accès à quelques préréglages logiciels, comme c’est le cas sur le EPOS B20 ou encore le Blue Yeti X. La comparaison pourrait être impertinente avec ces deux références puisqu’ils sont vendus sensiblement plus chers (respectivement à l’heure où nous écrivons ces lignes à 199 € et 189 € face aux 129 € pour le Capsule), mais cette différence de prix s’explique aussi par la présence pour le EPOS et le Blue de non pas une seule capsule cardioïde, mais de trois autres pour des captures en mode bidirectionnel, omnidirectionnel et stéréo, une feature que le Capsule n’intègre pas.

On a donc un micro extrêmement simple, mais sans possibilité d’ajouter des effets ou d’accéder à un contrôle du filtre passe-haut, d’une barrière antibruit ou encore d’un amplificateur vocal. C’est tout de même dommage pour un micro vendu à ce prix puisque l’expérience utilisateur n’en serait sortie que meilleure.

On a donc comparé ce NZXT Capsule à notre Blue Yeti X de référence. Voici les deux échantillons audios que l’on a choisis pour établir un comparatif :

On a donc préféré jouer le jeu et ne pas activer d’options disponibles avec le Yeti X, qui proposent des amplificateurs vocaux, un réglage du filtre passe-haut, une barrière antibruit, etc. Pour découvrir toutes les features logicielles qu’il propose, on vous invite à consulter notre test détaillé paru le 23 avril dernier.

En l’état, la capture audio obtenue avec le NZXT Capsule est de bonne qualité. La voix est dynamique, claire et précise. Si on constate qu’elle est mieux amplifiée que sur le Yeti, c’est que le gain sur ce dernier n’était pas poussé à fond. Sur le Capsule, pas d’indicateur pour savoir à quel niveau on est, donc on l’a mis au maximum. Mais le Yeti peut faire bien plus.

Une nette différence de traitement du son se fait sentir entre les deux microphones. On constate d’abord que le Capsule capte des sons beaucoup plus fins que le Yeti X, ce qui pourrait être assimilé à un avantage ne l’est finalement pas tant que ça. En écoutant attentivement les deux extraits audios, vous pourrez remarquer qu’à la fin de la première phrase, on entend légèrement un bruit d’expiration avec le NZXT, mais pas avec le Yeti X. On précise qu’évidemment cette petite expiration a été faite aussi lors de l’enregistrement effectué avec le Yeti. Ceci est dû à la trop grande capacité de captation des fréquences aigus du Capsule, qui se traduit par quelques surbrillances des sonorités [Sss] et [Shh]. En revanche, un bruit de fond est palpable avec le Yeti et est quasi inexistant avec le Capsule.

Ensuite, le timbre de voix n’est vraiment pas le même. C’est purement subjectif mais certains préféreront le côté chaleureux et plus linéaire que Yeti X, d’autres préféreront le côté plus live du Capsule. Toujours est-il qu’en termes de neutralité, le Yeti s’en sort mieux. En termes de réalisme de la voix, l’avantage passe du côté du NZXT, mais le Blue a tout de même cette capacité à retranscrire quelque chose de plus ready to talk avec un rendu plus doux.

Partagez :
Marque : NXZT
Chercher NZXT Capsule sur :
Rechercher « NZXT Capsule » sur LDLC  Rechercher « NZXT Capsule » sur Amazon  Rechercher « NZXT Capsule » sur Matériel.net  Rechercher « NZXT Capsule » sur Top achat