EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test casque EPOS H3 Pro Hybrid, du vrai casque sans-fil

Article
Rédigé par
Publié le 20 Décembre 2021
Page: 3/4

Confort et qualité de construction

Rien n’a changé entre cette version Pro et la version Hybrid standard. On est toujours sur la même qualité de construction très appréciable avec un casque qui bénéficie de très bonnes finitions de manière générale, avec un plutôt bon équilibré entre son poids et la pression exercée par l’arceau sur les oreillettes permettant de soulager la pression sur le haut du crâne. Même s’il a pris quelques grammes dans le ventre, le casque reste tout de même très confortable à l’utilisation, grâce notamment aux deux revêtements des coussinets.

Sur la version Hybrid tout court, nous avions noté une petite faiblesse sur la molette de réglage du volume qui nous semblait assez imprécise à cause d’un petit frottement dans le mécanisme. Ici, pas de problème. Soit EPOS a corrigé le tir, soit nous avions eu précédemment un casque qui avait un petit défaut à ce niveau-là. La conception de la molette en elle-même reste tout de même un peu cheap par rapport au reste, mais c’est assez secondaire en l’état. Le micro amovible est fixé sur une tige métallique recouverte d’un plastique mat caoutchouteux qui lui confère une certaine souplesse. De fait, régler le positionnement du micro est assez précis et simple. Ce dernier se désactive lorsqu’on le relève et lorsqu’on passe le palier à partir duquel il s’active ou se désactive, un petit clic sensible et audible se déclenche.

Qualité de son entrant

En termes de performances audio, rien n’a changé ici entre la version Pro et la version normale du EPOS H3 Hybrid. Nous vous invitons soit à relire notre test du H3 Hybrid, ou nous vous proposons ce petit résumé. Le casque s’utilisera soit en mode 2.0, soit en mode 7.1. Dans les deux cas, il est possible de personnaliser le son via un equalizer qui intègre quelques presets trop forceurs à notre goût. On vous conseillera donc d’ajuster votre son à tâtons par vous-même, surtout pour écouter de la musique. Le H3 Hybrid a tout de même un bon potentiel pour cela, même si cela ne remplacera évidemment pas un casque hi-fi, même vendu moins cher.

Que ce soit en mode 2.0 ou en mode 7.1 logiciel, le H3 Hybrid Pro est très convaincant. La spatialisation est fidèle, surtout en mode stéréo, avec un son très dynamique et précis. Évidemment, les fréquences hautes et moyennes hautes sont naturellement mises en avant, mais l’equalizer permet d’équilibrer la balance et d’adoucir le son pour ceux qui en ressentent le besoin.

Bluetooth sans latence ?

La nouveauté sur ce casque, c’est la connexion en Bluetooth certes, mais sur PC via un dongle dédié. Le casque et le dongle intègrent tous deux la norme 5.2 qui promet sur le papier une très faible latence et EPOS, plutôt que de s’orienter vers le classique mais infaillible RTF 2,4 GHz pour assurer une connexion sans-fil à votre PC, a donc opté pour une connexion Bluetooth réactive.

Au début, j’étais clairement dubitatif. On sait que le Bluetooth n’est pas recommandé pour les usages intégrant de la vidéo de peur d’avoir un décalage entre l’image et le son. Eh bien franchement, j’ai été très agréablement surpris. Ici la latence est vraiment très faible, à la très proche limite de l’imperceptible, tout simplement. Attention, elle pourrait être perceptible si très sincèrement l’utilisateur est capable de le voir, mais pour 9 personnes 10, ce ne sera absolument pas le cas. La réactivité est donc bien de mise avec ce casque qui peut maintenant s’utiliser en wireless sans aucun problème, justifiant plus concrètement ainsi la présence d’une batterie.

ANC

Eh oui, l’une des nouveautés de cette version pro c’est l’apport de l’ANC, la réduction de bruit active. Une fonctionnalité assez rare sur les casques gaming, il faut l’admettre, on la voit surtout sur les casques hi-fi sans-fil nomades et même de salon. Ceci dit, c’est un ajout assez intéressant de la part d’EPOS et peut-être que d’autres constructeurs pourraient avoir l’idée d’intégrer cette technologie à leurs futurs casques gaming.

Généralement, qui dit ANC dit généralement impact sur la qualité de son. Effectivement, lorsqu’on active l’ANC, on a un gain de basses qui fait nettement perdre de la musicalité au casque, mais un adoucissement des aigus et des mediums qui, avant, étaient trop mis en avant. Mais pour ça, on préfèrera tout de même aller voir du côté de l’equalizer pour retravailler la musicalité du casque.

Sinon, en soit l’ANC n’est pas le plus extraordinaire du monde, mais il fonctionne. Les bruits ambiants sont effectivement soit supprimés, soit très nettement assourdis. Après, le casque étant déjà bien isolé de base, il ne s’agit pour nous que d’une fonction accessoire de second plan qui ne la rend ni indispensable, ni ne fait pas spécialement monter tant que ça la hype autour de ce casque.

Autonomie

Autre amélioration apportée par le constructeur sur cette version Pro, l’autonomie a été augmentée, passant d’environ 27h à 30h. Le niveau était vraiment déjà pas mal du tout de base et ces trois petites heures supplémentaires ne pourront que confirmer notre bonne appréciation sur ce point.

Dans les faits, la barre des 30h d’utilisation a nettement été atteinte en utilisation Bluetooth avec le dongle USB connecté au PC. On est donc dans ce qu’offre le Cloud II Wireless de chez HyperX, soit une autonome très confortable pour utiliser son casque plusieurs jours d’affilée sans avoir besoin de le charger. Et d’ailleurs, étant qu’il se synchronise également à l’ordinateur quand il est en USB, aucun problème pour continuer à l’utiliser pendant qu’il se recharge.

Microphone

Dans notre précédent test, nous étions plutôt satisfaits du micro de ce casque, notamment grâce aux fonctionnalités logicielles. En l’état, rien n’a changé. Le micro est toujours aussi précis et agréable, notamment lorsque l’on active l’amplificateur vocal avec le mode « chaud » qui donne plus de volume et de chaleur à la voix.

Nous étions cependant déçus de la trop grande capacité du micro à capter les bruits ambiants. L’une des nouveautés avec ce casque, c’est l’intégration de la suppression de bruit active pour le micro. Le résultat est très bon, les bruits environnants sont effectivement presque totalement supprimés comme vous pourrez l’entendre avec des deux extraits audios. Le premier, c’est le micro à l’état brut, sans aucune option. Lorsqu’on claque des doigts avec les bras écartés au maximum, les claquements sont captés. Avec l’option de suppression de bruit activée, ce n’est plus du tout le cas, si ce n’est un tout petit morceau qui a échappé à la suppression de bruit au tout début.

Bref, le tir est ici corrigé et le micro devient donc très performant grâce aux fonctionnalités logicielles de la EPOS Gaming Suite.

Partagez :
Marque : EPOS
Chercher EPOS H3 Hybrid Pro sur :
Rechercher « EPOS H3 Hybrid Pro » sur LDLC  Rechercher « EPOS H3 Hybrid Pro » sur Amazon  Rechercher « EPOS H3 Hybrid Pro » sur Matériel.net  Rechercher « EPOS H3 Hybrid Pro » sur Top achat