EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test écouteurs Urbanista Athens : basses généreuses et étanchéité IP67 pour les sportifs

Article
Publié le 03 Janvier 2022
Page: 3/4

Confort

Dès les premiers instants, ce qui marque chez ces Urbanista Athens, c’est le confort d’utilisation. Pourtant, nous étions sceptiques au début, face notamment au nombre relativement petit d’embouts proposés dans le packaging, contrairement aux Melomania 1+ de chez Cambridge que nous avions testés précédemment. Et pourtant, les trois paires d’embouts suffisent à couvrir une très grande partie des besoins ergonomiques et surtout, les « GoFits » n’y sont pas non plus pour rien.

De fait, la tenue des écouteurs n’est pas uniquement relégée à la pression des embouts sur le canal de l’oreille et s’en retrouve soulagée. La tenue est donc très bonne, très similaire d’une oreille à l’autre (contrairement aux Melomania 1+ qu’il fallait souvent remettre en place) et c’est aussi bien une bonne nouvelle pour les sportifs que pour un usage quotidien tout court.

Autonomie

Urbanista annonce une autonomie de 8h par écouteur, soit le temps de finir son petit marathon pépouze avant de tomber en rad de batterie. Dans les faits, cette mesure est tout-à-fait réaliste et c’est plutôt un bon niveau d’autonomie.

De plus, le boitier de rangement assurerait théoriquement trois charges complètes supplémentaires, ce qui nous fait arriver à un niveau d’autonomie total de 32h. Encore une fois, nous confirmons que les trois charges complètes ont bien été atteintes, de justesse. Cela reste parfaitement dans la norme de ce que l’on trouve actuellement sur le marché et par ailleurs, difficile de trouver vraiment plus que ça, même sur des produits bien plus chers.

Qualité de son

Urbanista l’annonce clairement dans la description sur la page produit de ces Athens, un soin particulier a été apporté au traitement des basses. Ayant déjà eu le casque Miami sur la tête et pour avoir déjà gouté au son « Urbanista », on peut effectivement dire que le son est « à la Bose », c’est-à-dire porté sur les basses. Et ces Athens ne dérogent pas à la règle. Elles sont effectivement très présentes. Cela ne plaira pas spécialement à tous, mais c’est avant tout une question de goût. Et surtout, les autres fréquences ne sont pour autant pas en reste.

Déjà, l’image stéréo est de nature assez large et profonde. Tout l’espace est rempli à l’équilibre et la dynamique est bien assurée par des mediums propres et bien placés, des aigus habiles et doux et des graves finalement assez transparents et détachés des fréquences les plus basses. Autrement dit, on a une expérience sonore finalement riche, « mais » aux antipodes d’une écoute analytique, vers quelque chose de très universel et chaleureux qui n’oublie pourtant pas de se vouloir précis. Il faut également rappeler que le produit se présente comme un casque pour sportifs et qu’en mouvements, l’isolation peut être perturbée et ce sont évidemment les fréquences les plus basses qui sont affectées. C’est ici un moyen de compenser ce risque.

Au niveau des codecs, les Athens embarquent un contrôleur Bluetooth 5.0 aptX, ce qui reste tout à fait dans la norme pour cette gamme de prix. Point noir : si l’appairage et le couplage des écouteurs entre eux et à un Smartphone ou PC sont vraiment très réactifs, force est de constater qu’une latence se fait clairement sentir lorsque l’on visionne une vidéo. Le son est en effet en retard de quelques dixièmes de secondes et ce constat s’est fait sur deux PC et deux Smartphones différents, embarquant pourtant tous quatre un module Bluetooth au moins à la norme 5.0 aussi. Cela n’était pas le cas sur les Melomania 1+.

Autre petit point de déception au niveau de la prise en charge logicielle de ces écouteurs. En effet, pour 129€, il n’y a pas d’application mobile dédiée. En reprenant toujours cette comparaison avec les Melomania 1+, vendus tout de même 30€ de moins, nous avions le droit à une application mobile dédiée qui permettait notamment de pouvoir mettre le firmware des écouteurs à jour, mais aussi et surtout des options sonores, incluant un equalizer performant pour personnaliser le rendu sonore. Il n’en est rien sur ces Athens et c’est assez frustrant, même si la qualité de son est très satisfaisante en l’état, on n’aurait bien aimé voir comment ils se drivent avec un equalizer.

Partagez :
Marque : Urbanista
Chercher Urbanista Athens sur :
Rechercher « Urbanista Athens » sur LDLC  Rechercher « Urbanista Athens » sur Amazon  Rechercher « Urbanista Athens » sur Matériel.net  Rechercher « Urbanista Athens » sur Top achat