EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test clavier mécanique Gaming Gear Ironclad : une version finale encore meilleure !

Article
Rédigé par
Publié le 11 Avril 2022
Page: 3/5

Basée sur une lourde plaque en acier et une mousse insonorisante, l’expérience de frappe est vraiment excellente sur ce clavier. Elle l’était déjà à l’époque du prototype, mais des switchs lubrifiés apportent un gain considérable sur le feeling : douceur considérable à la plongée, une meilleure stabilité et des nuisances sonores plus mates. La différence avec des Gateron Pro est quasi-impalpable, mais quand bien même. Sans que cela soit au niveau d’une lubrification à la main avec une graisse, le gain reste tout de même vraiment très net par rapport aux Gateron stock, que l’on place déjà personnellement au-dessus des vieillissants Cherry MX.

Par ailleurs, même si ces switchs sont déjà huilés, il est tout à fait possible de les lubrifier avec la graisse de votre choix par la suite. À condition bien sûr de bien nettoyer les switchs avant d’appliquer la graisse. Nous avions par le passé testé le kit de lubrification du même constructeur, le GG Demon’s Blood qui constitue pour nous un très bon rapport qualité/prix.

Sur notre prototype, nous avions testé les touches au format Cherry. Il y a plusieurs différences entre la version dye sublimation (Dye-Sub) déjà testée et la version double-shot que vous avons actuellement sous les doigts. L’avantage du set en Dye-Sub est double. Premièrement, le profil Cherry, extrêmement rare à trouver dans notre disposition ISO-FR, est à notre goût plus confortable, même si cela reste subjectif. Le second avantage, c’est l’épaisseur supérieure de la touche et sa plus faible hauteur qui permettent assez sensiblement de contenir un peu mieux les nuisances sonores. L’avantage du set en double-shot, c’est l’esthétisme. Le rétroéclairage passant à travers le lettrage apporte un eye-candy vraiment très appréciable, même s’il n’offre pas la même stabilité et le son plus feutré de la version Dye-Sub. À vous de trancher !

Enfin, deux petits points négatifs mais assez secondaires vu les qualités précédemment énumérées, il est à noter que les leds du bandeau de voyants du clavier souffrent toujours d’une un peu trop faible luminosité. Un petit détail vraiment d’ordre esthétique, mais en environnement très lumineux, il est vrai que c’est pas très visible.

Le second point, ce sont les patins antidérapants. Malheureusement, entre le prototypage et la version finale, il n’y a pas pu avoir d’ajouts de patins sur les pieds élévateurs. De plus, ceux installés sous la base du clavier n’ont pas la matière la plus adhérente du monde, malgré les 1,22 kg du clavier, celui-ci se déplace un peu facilement à notre goût. Mais on rappelle que des nouveaux patins qui proposeront cette fois deux niveaux d’élévation vont être distribués gratuitement, la matière antidérapante pourrait très bien être revue entre temps.

Ces deux points là restent au second plan et manquent juste de perfection, au contraire du reste du clavier. Vu ?

Partagez :
Marque : Design by GG
Chercher Designed by GG Ironclad sur :
Rechercher « Designed by GG Ironclad » sur LDLC  Rechercher « Designed by GG Ironclad » sur Amazon  Rechercher « Designed by GG Ironclad » sur Matériel.net  Rechercher « Designed by GG Ironclad » sur Top achat