EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Rocker, c’est dépassé ! Maintenant, on Rockus en 3D

Article
Rédigé par
Publié le 15 Juin 2011
Page: 3/4



La mise en service du kit Rockus 3D est particulièrement simple. En effet, le câble 8 broches est celui de la télécommande, ensuite, il s’agit des RCA à destination des satellites. Ensuite il suffit de connecter la source en fonction de son type de connexion. Attention, si SoundScience a prévu une entrée optique, le câble n’est pas fourni, c’est à noter aussi. Nous pourrons faire qu’une seule petite critique, nous ne nous en privons pas. En effet, si la connexion s’effectue très facilement, nous ne comprenons pas pourquoi SoundScience n’a pas mis des borniers RCA sur le sub. En général, sur un kit 2.1, c’est largement faisable. Les borniers à basculeur obligent à deux manipulations pour brancher un satellite. C’est d’autant plus étrange que la connectique côté satellite est en RCA. Il s’agit véritablement d’une critique tout à fait tatillonne, mais cela aurait été encore meilleur pour la simplicité de mise en service. Cela dit, le branchement est rapide et il n’y a pas de réglage particulier, il suffit de mettre en route le kit.

Le seul réglage imposé par le Rockus 3D est la fréquence de coupure du sub. A la sortie de la boîte, le réglage par défaut est calé sur 1. A ce niveau les basses sont présentes, mais assez faibles. Elles ne descendent pas très bas. C’est à l’utilisateur de choisir son niveau. Très honnêtement, le niveau 3 est peut être celui à privilégier. Le 1 et le 2 restent un peu trop faibles à notre goût.

Au niveau de la qualité du son sur une écoute musicale, le Rockus a les défauts de ses qualités. En fait, les satellites composés d’éléments métalliques procurent aussi un son que l’on peut qualifier de métallique. Attention, ce n’est pas forcément un désavantage, d’autres constructeurs ont aussi cette caractéristique, Yamaha entre autres. Mais du coup, il est vrai que l’on perd la chaleur que peut apporter le bois. En contrepartie, cet aspect métallique génère une belle précision. De fait, dans un environnement métallique, les aigus sont très découpés, peut être un peu trop même. En effet, c’est, à la première écoute, ce qui transparaît de suite, les aigus sont présents avec puissance et importance. Les médiums hauts profitent aussi de cette caractéristique. Le bas du spectre a un peu plus de difficulté, même s’il reste bon dans l’ensemble. Cela dit, le sub est légèrement en retrait, la petitesse de sa membrane et surtout son manque de volume en sont la cause. Il s’avère relativement puissant, dynamique mais manque de profondeur et il manque cruellement de richesse. Il n’y a pas le relief suffisant pour pouvoir affirmer que les basses sont parfaites. Elles ne sont que belles, avec un vrai côté peau de tambour. Si l’on pousse un peu volume, la tenue est moins propre, le sub se diffuse et perd nettement en précision en se voilant de distorsion. Autre point à noter, il est possible de saturer en mode 3, si vous êtes adaptes des forts volumes, il faudra penser à baisser franchement les choses. La puissance est relativement au rendez vous, les 150 W annoncés semblent là et honnêtement (même si passer derrière le SP 2500 est, en soi déjà, une terrible difficulté) le Rockus pousse quand même pas mal. Il y a de quoi se brouiller avec le voisinage, y compris dans une Ferme. Au niveau de la spatialisation, il n’y a pas de critiques à émettre, les voies droite et gauche sont bien identifiés et identifiables. Sur le chapitre écoute musicale, nous aurions tendance à dire que ce kit est parfaitement à l’aise sur des sons Rock (us)…un peu moins sur les écoutes à forte puissance de basses. Pour être très concret, un bon vieux Maceo ou Isaac passe à merveille, par contre un Jestofunk n’est pas pleinement restitué. Cela dit, le service rendu reste tout à fait performant, tant que l’on ne pousse pas le volume.

Sur une écoute axée jeu et DVD, les « critiques » émises restent valables. On retrouve cette touche métallique qui n’est pas pour déplaire mais qui marque un peu le son. L’environnement procure une belle sensation de proximité, de même que les dialogues. Cependant, et une fois encore, on remet le doigt sur le sub, il est en retrait, parfois même à l’agonie sur les grosses vibrations. Pourtant, sa conception nous laissait présager un meilleur fonctionnement. Ce qui, au passage, me permet de tacler Soundscience. En effet, il apparaît que le schéma technique que le sub possède une membrane sur l’arrière, et pas sur l’évent avant. Ce qui nous laisse pantois, puisqu’avec nos petits doigts experts, nous avons senti derrière la toile acoustique la membrane absente. Là, nous ne pouvons pas vous donner d’explication. Nous avons bien pensé à tout arracher pour prendre une photo mais bon, cela reste un procédé un peu barbare. Bref, pour en revenir à la performance d’ensemble du kit Rockus, nous retrouvons ce fonctionnement en jeu. Sur des volumes raisonnables, la précision et la belle restitution de l’environnement restent tout à fait excellentes, mais les explosions pourront, une nouvelle fois, se trouver confronter à une limitation, voire à une saturation, sur les forts volumes. A volume plus raisonnable, nous ne ressentons que le manque de profondeur, parce qu’au niveau dynamique, ça pète quand même. Toutefois, comme nous le précisons souvent, les Vieux Fermiers que nous sommes sont extrêmement tatillons, et très clairement le Rockus enterre une bonne partie de la concurrence sur du 2.1, en tous les cas dans la gamme de prix.

Un mot avant la conclusion sur le mode de réglage proposé par le Rockus, le 3D, qui n’a de réelle utilité que sur un jeu ou sur un film. Sa principale qualité est le fait que ce mode réussit au final à offrir une meilleure immersion. Le son nous enveloppe un peu plus, il rapproche les dialogues et recule l’environnement tout en augmentant la spatialisation. Celle-ci est moins naturelle mais bien plus travaillée. De fait, ce mode n’est pas à mettre de côté dans ce cadre là et exclusivement celui-là. En revanche, sur une écoute musicale, il dénature le son, triturant les instruments au point de devenir désagréable, presque inécoutable. Bref, un mode qui fonctionne pas si mal que cela mais à réserver au visionnage de films et au jeu. N’oublions pas aussi que ce kit passe haut la main au WAFmètre, et ça, c’est une sacré belle performance…excepté le sub assez commun. Mais ça, on s’en moque puisqu’il ira sous le bureau.

Partagez :
Chercher Rocker, c’est dépassé ! Maintenant, on Rockus en 3D sur :
Rechercher « Rocker, c’est dépassé ! Maintenant, on Rockus en 3D » sur LDLC  Rechercher « Rocker, c’est dépassé ! Maintenant, on Rockus en 3D » sur Amazon  Rechercher « Rocker, c’est dépassé ! Maintenant, on Rockus en 3D » sur Matériel.net  Rechercher « Rocker, c’est dépassé ! Maintenant, on Rockus en 3D » sur Top achat