Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1305 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Tt eSPORTS, souris Ventus R et tapis Dragonem RGB

Article
Rédigé par Glork
Publié le 07 Septembre 2016
Page: 4/6



La Ventus R est une souris à la taille contenue, très contenue, en plus d’avoir une coque au design assez consensuel. De fait, elle se glisse assez facilement dans la main, ne demande pas de temps particulier d’apprentissage pour l’utiliser pleinement. Cela dit, la taille contenue peut aussi être un aspect non pas négatif mais notable et qu’il faudra prendre en compte. En effet, ici, le palm grip ne sera pas envisageable, la Ventus R est trop compact pour cela, en revanche, elle acceptera très aisément un finger grip ou un claw grip. La coque resserrée permet de bien prendre la position en griffe avec les doigts. Mais la coque courte ne sera pas facile à mettre en appui contre la paume, si l’utilisateur a des mains de bonne taille. Les doigts trouvent bien leur place grâce au bon tuilage des clics. Si la Ventus porte un tel nom, c’est en partie du fait les perçages de la coque censés apporter un plus en termes de ventilation. Force est de constater qu’il n’y a pas de ventilation active, l’effet est donc particulièrement limité. Cela dit, le contact est moindre du fait des trous hexagonaux. Peut-être ressentons-nous, de manière tout à fait somatique et psychologique, un léger, très léger courant d’air. Mais pourtant, il n’y en a pas réellement.

En ce qui concerne les boutons, la Ventus R dispose de switches Omron. Nous retrouvons donc un déclenchement assez ferme sur une course longue. Le déclenchement est suffisamment ferme pour ne pas risquer le clic intempestif. Les boutons latéraux sont plutôt bien placés, le premier est un peu trop en avant par rapport à la prise en main que nous avons de la souris. Cela ne l’empêche pas d’être bien préhensible. Il y a toutefois un petit manque sur la Ventus R, il n’y a pas de bouton spécifiquement dédié au changement de DPI. Pour pouvoir évoluer parmi les niveaux de DPI, il faudra donc sacrifier l’un de ceux de la Ventus R et ils ne sont pas bien nombreux. Elle se destinera donc essentiellement aux FPS. La molette, quant à elle, est assez fine, mais elle met en avant un fonctionnement agréable. Les crans sont nets, bien marqués, seul le défilement est légèrement rugueux sans que cela n’empêche son bon fonctionnement. Son grand diamétre facilite sa préhension.

Le capteur est un optique, un Pixart 3310. La Ventus R délaisse le laser de la Ventus classique. Nous disposons ici de 5000 DPI. Comme toujours, c’est bien assez en toutes circonstances. En effet, à titre Fermier, nous nous contentons de 2000 DPI aussi bien en jeu qu’au quotidien sur notre config. Et 3500 DPI sont normalement suffisant sur un 4K. Notons toutefois que ce capteur dans cette souris n’a pas du tout apprécié d’être branché en même temps qu’un autre, celui de notre Kone pour le coup. Dans ce cas de figure, déplacement aléatoire et imprécision furent largement au rendez-vous, nous obligeant à déconnecter notre vieille Kone. Pas facile d’être une Kone de nos jours. Excepté ce problème très spécifique, pour le reste du test, pas de souci.

Sur le plan de la glisse, la Ventus R bénéficie de manière évidente de son poids contenu. De fait, les deux patins n’ont pas un gros travail à effectuer. Ainsi, sur notre 1030 XL, le déplacement est très facile et la résistance faible, pour ne pas dire inexistante. Le côté Précision du tapis permet des mouvements très doux, sans aucune rugosité. Avec notre Steelseries 9 HD, là aussi, nous obtenons un déplacement rapide et doux, mais au prix d’une vraie rugosité. La Ventus R répercute très nettement les gros grains du tapis. Cela dit, avec ces deux surfaces rigides, force est de constater que le déplacement ne rencontre que peu, très peu de résistance. Sur le Saitek Cyborg, la Ventus mete en avant une quasi-absence de frottement, accompagnée d’une excellente douceur. Nous avons là le couple à la glisse la plus facile, tout en souplesse et douceur. La Ventus R réalise une superbe performance sur le Nova Winner III. En effet, elle ne subit aucun effet de glue en début de mouvement, elle se déplace avec aisance dès le début du mouvement. En outre, si résistance légèrement supérieure il y a par rapport aux trois précédents, cette dernière reste très légère et plus que supportable. Vous imaginez donc bien qu’elle se sort, presque les doigts dans le nez, de notre Noppoo tissu. Sur ce dernier, même les frottements sont réduits à une portion congrue tout à fait minimale. Elle passe donc très bien sur un tapis tissu, avec, c’était à prévoir, une grande douceur. Au final, la Ventus R, avec son poids très raisonnable et ses grands patins sur l’avant et l’arrière est tout simplement une excellente glisseuse. Elle sera largement utilisable avec n’importe quelle surface.



Les nouveautés


Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,99 €
dispo. dans 12 boutiques

Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 69,34 €
dispo. dans 8 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 14 boutiques

Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800
Prix mini : 66,95 €
dispo. dans 16 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 73,09 €
dispo. dans 19 boutiques