EN DIRECT 2908 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Mionix, souris Naos 8200 et tapis Ensis 320

Article
Rédigé par
Publié le 25 October 2013
Page: 3/6



Le soft Mionix se présente de manière sobre, mais il aborde tous les aspects et propose des possibilités tout à fait complètes. Il s'articule autour d'une seule et unique fenêtre sur laquelle nous allons trouver à la fois les onglets et les profils. Ceux-ci sont au nombre de cinq. Pour travailler sur l'un ou l'autre, classiquement, il suffit de le sélectionner. Une fois le choix effectué, il est possible de les renommer, de les modifier, de les importer et les exporter.

Le premier onglet à proprement parler est celui de l'assignation des boutons de la souris. De manière traditionnelle, il est possible de modifier l'affectation d'un bouton et d'y placer une commande simple proposée dans un menu déroulant. Sur celui-ci, on retrouvera les macros que l'on aura programmées plus loin.

Le Sensor Performance est l'onglet de la gestion du capteur. Trois niveaux de DPI sont gracieusement offerts avec la souris. Les axes X et Y sont réglables indépendamment l'un de l'autre et atteignent les 8200 DPI. C'est aussi à cet endroit que l'on trouve l'outil d'analyse de surface. Outil assez intéressant mais qui n'aime pas franchement le tissu puisqu'à plusieurs reprises, il n'a pas même pu donner un résultat. Au mieux, l'analyse qualitative de la surface nous donnait un petit 50%... A cet endroit, on trouve aussi le réglage du lift off et de la vitesse du pointeur.

L'onglet Color Settings est celui de la déco. Le nombre de possibilités est important et permet de se concocter une souris à son goût. On retrouve les classiques modes breathing, pulsating, permanent ou franchement extinction. Evidemment, le choix des couleurs est plus que complet.

Ensuite vient l'onglet concernant les macros. Il s'agit d'un enregistreur à l'image de nombreux autres de la concurrence. On crée sa macro, on la nomme et on lance la séquence d'enregistrement. Au niveau des options de timing, c'est assez simple, soit le temps entre chaque saisie est fixe, soit il est calqué sur la vitesse de saisie.

Reste enfin le Support qui permettra de mettre à jour le firmware, de se rendre sur le site du fabricant, d'enregistrer le produit...

Nous sommes donc face à un soft très complet, pas autant que celui proposé par Roccat, mais il y a largement de quoi faire.

Partagez :





Concours