Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1950 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier Anidées AI-4B

Article
Un Micro ATX plein de charmes
Rédigé par
Publié le 07 Mars 2014
Page: 2/6



Le Anidées AI4 mesure 186 x 429 x 420 mm, il est donc assez petit et ne prendra pas trop de place. Son poids est de 6.06 kg, ce qui est raisonnable, même si certains Micro ATX sont plus légers. Mais gardons en tête que ce dernier à un carénage complet, des plaquages aluminium et un châssis acier.




Alors, prenez un AI6, réduisez le un petit peu et vous obtenez le AI4, et clairement, ce boitier fait toujours son petit effet. Les plaquages aluminium sont juste superbes et les formes générales plaisantes. Le boitier est en plus assez travaillé avec tous ses carénages, cependant il reste très sobre.

Parlons de l'avant de ce boitier où l'on a une grande porte qui s'ouvre de droite à gauche et c'est tout. Sur les côtés, c'est noir, avec un petit logo Anidées dans le bas et pas grand-chose de plus. Toutefois, on remarque que les parties en plastique courent même sous le boitier, histoire d'offrir une belle harmonie à l'ensemble, tout comme cela était le cas sur l'AI6.



Derrière la porte moussée, donc isolée, on trouve 2 baies 5.25 pouces. Elles sont équipées de caches extractibles depuis l'extérieur. Ces caches sont en mesh et sont également moussés. Sous les 2 baies se trouve une grande grille en mesh moussée donc filtrée, elle protège deux emplacements en 120 mm, qui sont équipés de deux ventilateurs de 120 mm. Cette grille est amovible et est maintenue par deux clips, mais aussi deux vis à main, par derrière. Du coup, il faut démonter la face avant pour y accéder, ou alors se passer des vis à main, mais dans ce cas le filtre est plus château branlant.

Chose très intéressante de la part de la marque, on peut changer le sens d'ouverture de la porte après démontage des charnières, excellent point.


Sur le dessus, on retrouve le magnifique plaquage en Aluminium. C'est ici que l'on trouve le panneau de contrôle de ce boitier qui propose : deux USB 3.0, deux USB 2.0, deux Audios, le Rhéobus, le Reset, le Power On et enfin les diodes d'activités. L'intégration est sans faille. Par contre, sur ce boitier, point de d'aération dans le haut pour d'éventuels ventilateurs additionnels.

Maintenant le derrière de ce AI6, avec : l'emplacement de l'alimentation, une grille d'aération équipée d'un ventilateur en 120 mm, l'emplacement de la plaque I/O Shield de la carte mère, les 5 slots d'extensions avec caches ajourés, et quelques passe-cloisons soudés.

Sous le boitier, nous avons la face cachée du carénage, mais aussi 4 gros pieds en caoutchouc qui inspire confiance.



Les nouveautés