Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1846 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque Cooler Master MasterPulse Pro

Article
Rédigé par
Publié le 16 Janvier 2017
Page: 2/4



Du côté de la finition, nous irons rapidement puisque le casque met avant la même que celle du test précédent. Il est bien fini et met en avant à la fois un aspect valorisé et un deuxième moins précieux de par la présence d’un plastique somme toute moyen. Pour autant, il le rattrape assez largement avec son arceau anodisé en aluminium.

L’arceau est scindé en deux lames et nous retrouvons donc le même système de suspension que précédemment. Les réglages sont constitués de métal, ce qui renforce encore le sentiment de solidité. Le bandeau opte pour le soft touch/plastique gomme sur la partie supérieure. La partie inférieure est recouverte de skaï et reçoit de gros pavés. Au nombre de cinq, ils sont en mousse à mémoire de forme. Les fils de suspension sont en métal recouvert d’une gaine de plastique translucide. Le fil d’alimentation des HP passe en extérieur et opte pour le plat rouge. Les platines sont amovibles, mais ça, c’est le point caractéristique de ce casque. Elles sont en plastiques, comme le pourtour des oreillettes. L’arceau, quant à lui, se termine en boucle autour des platines. Les mousses des écouteurs sont recouvertes, elles-aussi, de skaï. Une fine toile acoustique vient protéger le HP. Comme avec le MasterPulse, nous n’avons pas de perche de micro, il est caché et hébergé directement dans l’oreillette gauche. Le câble plat, rouge, passe par une télécommande de grand format. Cette dernière accueille un certain nombre de boutons. L’un, central, pour gérer les questions de rétroéclairage. Sur la tranche, deux boutons permettent de modifier le niveau de volume, un autre de jouer avec le spectre. Sur l’autre tranche, elle réunit deux derniers boutons : activation de l’émulation 7.1 et coupure du micro. A l’arrière, elle reçoit une pince de façon à la fixer sur l’utilisateur…le vêtement, pas directement.









Sur le plan technique, il s’avère que le MasterPulse Pro clone le MasterPulse, il dispose aussi donc aussi des HP de 44 mm. Il couvre un spectre courant de 20 à 20000 Hz, l’impédance est de 50 Ohms. Du côté de la sensibilité, elle varie en fonction de la présence des platines ou pas : 118 dB avec et 109 dB sans. En revanche, là où le MasterPulse simple jouait la carte analogique, le Pro joue la carte-son USB. C’est cette dernière qui permettra d’émuler un 7.1. Enfin, chaque oreillette reçoit sa diode RGB. Le casque est au même poids que son prédécesseur, seule la carte son USB tirera un peu plus sur le câble, si l’utilisateur n’utilise pas la pince : 372 grammes. Le dernier point important, le casque ne nécessite pas de soft, il suffit de le brancher et c’est tout.



Les nouveautés