Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 812 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris Cooler Master MM520

Article
Rédigé par
Publié le 10 Novembre 2017
Page: 3/5

Cooler Maste a suivi le mouvement et propose un soft centralisant ses périphériques. Il se nomme Portal et une fois installé, il reconnaît automatiquement la ou les souris/claviers connectés. Il propose, de suite, de mettre à jour le firmware de la souris. L’un des premiers constats : sur notre portable (le fixe est encore, à ce jour, au milieu de l’océan), la fenêtre est grande, très grande. En effet, sur notre petite définition de 1366 X 768, ça dépasse de partout. Au-delà de cela, une fois sélectionnée la MM520, Portal nous donne accès aux différents réglages après avoir cliqué sur Démarrer. Comme souvent, nous avons trois onglets principaux : Contrôle principal, Macro et Bibliothèque. Dans Contrôle Principal, l’utilisateur trouvera la partie Affectation des touches. La souris est présentée intégralement, vue de dessus. Chacun des boutons reçoit un numéro, puis chaque numéro un menu déroulant. Sur ce dernier, nous avons les options classiques et finalement nombreuses : commandes souris, clavier, macro, multimédia, tir rapide, profil, DPI, marche/arrêt du capteur, changement du mode led. Le numéro 6, le bouton rectangulaire placé à l’arrière de la molette, n’est autre que le TactiX. Cette fonctionnalité permet de doubler le nombre de boutons par la combinaison de celui-ci. Nous retrouvons donc une deuxième fenêtre identique à la première. Elle permettra de gérer les affectations liées à TactiX. Sur LED, l’utilisateur pourra jouer avec le rétroéclairage de la souris. La MM520 dispose de trois zones, molette, logo et liseré sur l’arrière, mais elles ne forment qu’un. Du côté des comportements, nous avons le classique statique mais aussi personnalisation, effet étoile, cycle, souffle, muti-couche, DPI/profil et enfin, éteindre. Sur Capteur, il sera possible de paramétrer sur quatre niveaux. La résolution démarre à 100 DPI et termine, à beaucoup…, 12000 DPI, par pas de 100. Nous y avons aussi le polling rate (de 250 à 1000 Hz), l’angle snapping, avec une échelle courant de -30° à +30° et le lift off, sur un mode low/high. Dernière partie, Sensibilité OS prend en charge la vitesse du curseur sous Windows, la vitesse du double clic, si tant est qu’il faille la changer et enfin le temps de réponse des boutons – de 4 ms à 32 ms.

Avec Macro, l’utilisateur viendra créer ses séquences de saisies. Enregistrer les macros est assez simple tant l’enregistreur est facile. Il prévoit les trois modes de macros : boucle, répétition et répétition jusqu’à nouvelle pression. Il est évidemment possible de respecter les délais de saisie mais aussi de les modifier à la demande, d’insérer des commandes clavier ou souris. Bref, tout est là. Les 512 Ko permettront de voir venir, le reste des macros restant sur la machine. Enfin bibliothèque est la partie dans laquelle l’utilisateur pourra conserver et ranger ses différents profils. 5 profils sont disponibles directement sur la souris, là encore, le reste est hébergé en local. A propos des profils, le soft joue la carte de la personnalisation en proposant l’insertion d’une image de 384 X 100 sur les 5 disponibles.



Les nouveautés