EN DIRECT 1686 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris ASUS ROG Gladius II Wireless

Article
Rédigé par
Publié le 24 Avril 2019
Page: 2/6

La souris est identique en tous points à la Gladius Origin. Par conséquent, la finition est bonne, très bonne. Il n’y a pas de défaut, si ce n’est que nous retrouvons le minuscule défaut d’alignement du pavé de caoutchouc droit. Mais très honnêtement, c’est être tatillons. Dans l’absolu, c’est très propre. Du côté des matières, la Gladius opte pour du plastique type gun-métal et du caoutchouc. La plastique granuleux classique est cantonné à la plaque inférieure. C’est bien et cela dégage indéniablement une belle impression de solidité et de qualité. Cela dit, au prix de vente, nous n’en attendions pas moins : 129 dollars ou 109 euros.

La coque de la Gladius propose une courbure douce et porte le logo ROG. Il est évidemment translucide et laissera donc passer les jolis chatoiements des diodes RGB. Deux lignes biaises séparent les clics. Ils sont assez tuilés et ils reprennent clairement le style d’une Deathadder. Le bouton de profils/DPI et la molette sont placés sur un encart de plastique granuleux. Les parties latérales font la part belle au caoutchouc. Ce dernier est orné de motifs que nous avons qualifiés d’aztèque. L’insertion des pavés est propre. La partie droite propose un léger renflement vers l’arrière. A gauche, elle dispose d’un évidement afin de laisser le pouce se placer. Deux boutons sont placés sous l’arête. La face avant est ornée de stries ainsi que du détrompeur du câble détachable. Sous la souris, nous retrouvons quatre petits patins mais aussi quatre plots de caoutchouc. Ces derniers cachent des vis qui permettent d’ouvrir la souris afin de procéder au remplacement des switches. Un bouton curseur placé juste derrière le capteur donne la possibilité de choisir le type de connexion. Peu de différences esthétiques donc avec la Gladius II Origin donc, tout se joue sur le sans-fil et la technique.

La Gladius II Wireless embarque donc un plus gros capteur que l’Origin : 16000 DPI au lieu de 12000 DPI en optique. Il encaisse 50 G d’accélération et annonce 400 ips. Il s’agit d’un Pixart 3390. Au niveau des switches, elle reçoit donc des switches Omron pour les clics et Kaihl pour les boutons latéraux. Le polling rate est à 1000 Hz. Pas d’indication sur la puce mémoire. Et nous retrouvons les dimensions de la Gladius II Origin : 126 X 67 X 45 mm pour un poids plus important : présence de la batterie de 800 mAh oblige : 125 grammes. Elle bénéficie, elle-aussi, de ROG Armory au niveau du support logiciel.

Partagez :