EN DIRECT 2753 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris Gaming Gear Dragon Slayer DS01

Article
Rédigé par
Publié le 03 Avril 2020
Page: 2/5

La souris, sortie de la boîte, propose une belle finition. Les ajustements sont précis et les ébavurages bien réalisés. Les matières employées sont de belle qualité. En effet, le plastique bénéficie d’un revêtement doux très agréable au toucher, doux mais moins souple que le soft-touch parfois facile à marquer. Il y a aussi quelques parties en plastique aspect laqué mais aussi une molette en métal sur laquelle nous reviendrons. Le plastique granuleux basique est cantonné à la plaque inférieure. Bref, c’est tout bon et présente bien. Ajoutons à cela que la Dragon Slayer est assez lourde, ce qui lui permet en outre de dégager une belle impression de solidité. Il n’y a pas de sensation de produit cheap comme cela peut parfois être le cas.

La coque plonge gentiment vers l’arrière avec une courbe légère. Comme de coutume, le logo de la souris se place sur le haut au centre. Il est translucide. Les clics sont partie intégrante de la coque haute, ils optent pour un format légèrement concave et portent un liséré translucide sur une grande partie, côté extérieur. Une insertion de plastique aspect laqué accueille le bouton de changement DPI/profils et la molette. Cette dernière est constituée d’une roue plastique au centre et, surtout, d’une bande en alliage métallique. L’ensemble est posé sur une nouvelle partie translucide. Deux flèches viennent se positionner de chaque côté du bouton type aileron de requin. Les deux parties latérales sont identiques, la Dragon Slayer est finalement ambidextre. Toutefois, seul le côté gauche reçoit deux boutons assez massifs. Au niveau de l’ergonomie, elle avance des flancs assez resserrés qui devraient permettre une bonne griffe. Sous la souris, deux patins, un petit en arc de cercle sur l’arrière et un plus modeste sur l’avant. Enfin, elle reçoit un câble tressé terminé par un USB plaqué or.

Sur le plan technique, la Dragon Slayer se pare d’un capteur Pixart 3360 qui annonce 12000 DPI maximum. Il encaisse 50 G d’accélération et 250 ips. Gaming Gear précise 300 ips après test en interne. Les clics sont garantis 20 millions de pression. Pour une fois, ce ne sont pas des Omron, mais des Huano. Le MCU est un HT82 F553 8 bits. Les dimensions sont les suivantes : 128 X 73,7 X 42,5 mm pour un poids de 120 grammes, vérifié à 120 grammes pareillement.

Partagez :
Marque : Gaming Gear