EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris Pulsar Xlite Wireless : le meilleur rapport Q/P des souris gaming sans-fil !

Article
Rédigé par
Publié le 20 Septembre 2021
Page: 3/5

Comme on l’a vu précédemment, si la prise en main de la souris n’appelle à aucune surprise étant fortement inspirée des Zowie EC, la conception est en revanche très unique. Avec un poids plume aussi spectaculaire, on aurait pu s’attendre à une certaine fragilité de la coque et surtout à des clics bruyants. Eh bien rien de tout cela. La structure de la souris est extrêmement solide : pas de craquellement ni de torsion de la coque, c’est vraiment un plaisir. Et pour les nuisances sonores, c’est complètement équivalent à une souris pleine avec une densité de coque standard. Autrement dit, pas de résonnance ni d’amplification du bruit des clics.

Ceux-là mêmes sont le fruit du choix de switches Kailh GM 8.0 que j’apprécie très particulièrement à titre personnel. La résistance est moyenne, un tout petit peu plus lourde que des switches Omron basiques qu’on retrouve partout et qui sont nettement en perte de vitesse d’un point de vue qualitatif. La pré-course est inexistante et la post-course est très réactive. C’est sec, net, précis, facile. Les switches latéraux ont également été revus par rapport à l’édition filaire que j’avais déjà eue entre les mains il y a quelques mois. Ils ont été revus pour une meilleure gestion de la pré-course et un feeling également amélioré. Pareil pour la molette qui pourrait pour certains être trop légère, mais elle a le mérite d’être tout de même très précise et surtout tout aussi silencieuse.

Niveau capteur et réactivité, c’est également impeccable. J’aurais tant aimé disposer d’un matériel de pointe pour mesurer moi-même le temps de réponse, donc comme d’habitude ce sera au feeling mais il est clair et que la gestion du capteur PixArt 3370 ne souffre d’aucun défaut de tracking et que le temps de latence est très bas. D’autant plus que la souris est extrêmement légère pour sa taille et du fait qu’elle intègre une batterie : on a tous les avantages d’une souris filaire et le confort et le design d’une souris sans-fil. C’est… parfait.

Niveau autonomie, le constructeur annonce jusqu’à 70h de longévité. On imagine facilement que ces chiffres sont atteignables sous certaines conditions, comme l’extinction du rétroéclairage (même si on ne parle que d’une micro diode qui assure surtout la diffusion de la lumière par réflexion sur la surface de glisse) et avec un polling-rate réglé à 125 Hz. Eh bien sachez qu’avec un rétroéclairage actif et un polling rate à 1000 Hz, je me suis servi de la souris presque deux semaines et en moyenne 3 à 5 heures quotidiennes., ce qui est donc un très bon niveau. D’ailleurs, après quelques temps d’inactivité, le rétroéclairage de la souris s’éteint tout seul (on ne peut pas régler soi-même la minuterie, c’est peut-être une fonctionnalité à venir) pour participer aux économies d’énergie.

Partagez :
Marque : Pulsar
Chercher Pulsar Xlite Wireless sur :
Rechercher « Pulsar Xlite Wireless » sur LDLC  Rechercher « Pulsar Xlite Wireless » sur Amazon  Rechercher « Pulsar Xlite Wireless » sur Matériel.net  Rechercher « Pulsar Xlite Wireless » sur Top achat