EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test clavier mécanique Cooler Master SK622, des updates bienvenues !

Article
Rédigé par
Publié le 22 Septembre 2021
Page: 3/5

Malgré la présence de deux batteries de 2000 mAh pour la connectivité sans-fil en mode Bluetooth, le clavier le pèse que 446 grammes. Ce qui est léger, peut-être un peu trop. Heureusement, pas de problèmes de stabilité de notre exemplaire de test. Les finitions sont relativement correctes dans l’ensemble. En tout cas, visuellement parlant, le clavier est très agréable à regarder. Entre la petite plaque d’alu brossé supérieure, le liseré RGB et le petit format du clavier, c’est assez séduisant.

Sous le clavier, on revient à du plastique assez standard. Homogène dans sa présentation, il ne semble malheureusement pas très épais. On note la présence de patins élévateurs situés au niveau de la base, mais ceux-ci ne sont pas dotés d’un revêtement antidérapant. Sur le côté gauche, on note la présence d’un bouton poussoir pour choisir entre le mode filaire ou Bluetooth.

Les touches sont donc au format low-profile, mais contrairement au SK621, elles sont sculptées et leur ergonomie est donc grandement améliorée. Les touches sont faites d’un ABS fin (0,8mm), attention donc à l’effet de lustration dans le temps. Enfin, pour ce qui est de la stabilisation des touches spéciales (Retour arrière, Entrée et Espace), une tige métallique est en place et se fixe à des ergots présents sur les touches. Pour la barre espace, cette stabilisation est doublée d’un duo de « piquets » à chaque extrémité. Bref, vous l’aurez compris, comme sur le SK621 il sera impossible de mettre un keyset perso. Dommage…

L’un des principaux changements apportés au SK622 par rapport au SK621, c’est que le choix du constructeur des switches est passé de Cherry à TTC. Si les switches slow-profile de chez Cherry étaient à l’époque limités au linéaire léger (des switches Red), TTC a au moins l’idée de proposer ses switches low profile en version Red, Brown et Blue. Cela balaie un bien plus large choix pour les utilisateurs en termes de feeling à la frappe.

En revanche, force est de constater que les switches TTC low profile ne sont pas aussi qualitatifs au niveau du feeling. En ce qui concerne les TTC Red LP, par comparaison aux Cherry Red LP, ils sont nettement moins stables (même si cela ne s’observe pas énormément sur des switches LP) et plus creux. Le plongeon est beaucoup moins doux par rapport à ceux de chez Cherry. Par ailleurs, les stabilisateurs ne nous ont pas spécialement séduits non plus. Heureusement que la course totale des switches est plus courte que d’habitude du fait qu’ils soient « low profile », le travail de stabilisation en ressort moins nécessaire.

En somme, l’idée de Cooler Master d’avoir voulu proposer plus de choix en matière de switches était une bonne idée, mais opter pour TTC est un rétropédalage en matière de qualité de frappe. C’est dommage, d’autant plus que les keycaps ayant été corrigées comme on le disait précédemment, il y avait vraiment des points à gagner. On aurait largement préféré que Cooler Master opte pour un constructeur plus expérimenté comme Gateron. Peut-être pour le SK623 s’il existe un jour ?

En mode Bluetooth et sans surprise, le clavier s’accompagne d’une batterie. En fait, il y en a même deux, d’une puissance de 2000 mAh chacune, soit un total de 4000 mAh. J’ai joué le jeu du rétroéclairage pour voir ce que le clavier avait dans le ventre. En mode wave, luminosité au max, le clavier a tenu une petite quinzaine d’heures d’utilisation. En somme, ce sont presque deux jours de travail que cela représente en utilisation intensive, ce qui est loin d’être moyen avec le RGB allumé. En installant le logiciel, on peut toutefois régler le décompte à partir duquel le clavier éteint le rétroéclairage pour économiser de la batterie, par défaut situé à 15 min.

En revanche, après avoir rechargé le clavier et l’avoir essayé sans rétroéclairage, à l’heure où j’écris ces lignes je ne suis toujours pas arrivé à la moitié de la batterie après deux semaines d’utilisation (travail et jeux). Bref, c’est très prometteur et je n’ai malheureusement pas le temps de pousser l’autonomie dans ses derniers retranchements, mais c’est aussi moins sympa sans rétroéclairage.

Partagez :
Marque : Cooler Master
Chercher Cooler Master SK622 sur :
Rechercher « Cooler Master SK622 » sur LDLC  Rechercher « Cooler Master SK622 » sur Amazon  Rechercher « Cooler Master SK622 » sur Matériel.net  Rechercher « Cooler Master SK622 » sur Top achat