EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris SteelSeries Prime Wireless : Un premier essai de souris sans-fil haut de gamme

Article
Rédigé par
Publié le 04 October 2021
Page: 3/5

Dès les premiers instants en main, on ressent clairement toute l’attention qui a été mise dans la qualité d’assemblage et de construction de la souris. Tous les matériaux sont globalement très qualitatifs à l’œil et au touché. Vous aurez beau essayer de secouer la souris dans tous les sens ou bien de la presser avec force, vous n’entendrez ni wobbling dans la molette, ni craquellement au niveau de la coque. L’assemblage est vraiment solide. La glisse est assurée pas quatre larges patins très bien taillés, fins et bien positionnés. Aidés par le poids plutôt léger de la souris (environ 80 grammes on le rappelle), ils promettent une glisse qualitative, à l’équilibre entre la nervosité et la précision (cela dépendra bien sûr du type de surface de votre tapis).

Le capteur TrueMove Air, conçu en collaboration avec PixArt, fait ses preuves depuis longtemps déjà. Je pense qu’il n’est pas nécessaire de le présenter à nouveau. Dans les grandes lignes, on peut doser avec très grande précision l’accélération de la souris, ou bien la supprimer comme le suggère le logiciel dès les premiers instants d’utilisation. Il assure un suivi 1 :1 et un second capteur est présent pour gérer à lui-seul le LOD. C’est peut-être très marketing, il n’empêche que dans les faits, ce capteur n’a rien à envier au 3370 que nous adulons déjà nous-mêmes à la rédaction.

Également, les switches des boutons principaux sont très qualitatifs eux aussi. Ils intègrent un procédé magnétique-optique plutôt que traditionnellement mécanique. L’avantage : une durée de vie accrue et une course et pré-course encore mieux maitrisée. Au niveau du feeling, on est à mi-chemin entre les excellents Huano Blue, avec une force nécessaire similaire, et la sécheresse des Kailh GM 8.0. Niveau nuisances sonores, on est malheureusement bien plus proche des Kailh que des Huano, mêm si on obtient un son mat et étouffé. La molette a toujours été l’un des points les mieux maitrisés de SteelSeries et celle de cette Prime Wireless ne déroge pas à la règle. Elle est silencieuse, discrete et précisé et bénéficie même d’une largeur générale un peu plus osée que d’habitude. C’est très subtil, mais aussi très adapté à la morphologie de cette souris.

Les switches latéraux ne méritent malheureusement pas les mêmes éloges que tout le reste. Trop peu proéminents, trop proches entre eux et trop résistants, ils ne sont pas assez facilement identifiables à notre goût et la pression nécessaire pour les activer, trop grande, ne permet pas de garder le contrôle de la souris. D’autant plus que pour finir, si la solidité et l’esthétisme de la coque n’appellent vraiment à aucune critique, le plastique noir mat ABS épais utilisé sur cette souris n’est pas assez adhérent. On peut même le trouver quelque peu glissant, ce qui n’aide vraiment pas à bien maintenir la souris lorsqu’on utilisé les boutons latéraux.

Partagez :
Marque : SteelSeries
Chercher SteelSeries Prime Wireless sur :
Rechercher « SteelSeries Prime Wireless » sur LDLC  Rechercher « SteelSeries Prime Wireless » sur Amazon  Rechercher « SteelSeries Prime Wireless » sur Matériel.net  Rechercher « SteelSeries Prime Wireless » sur Top achat